Procès en appel d’un féminicide dans l’Aude : Michaël Valarcher condamné à 28 ans de réclusion criminelle

Montpellier - le palais de justice - 2016. / © F3 LR F.Dubault
Montpellier - le palais de justice - 2016. / © F3 LR F.Dubault

Mickaël Valarcher vient d’être condamné à 28 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté de 18 ans par la Cour d’Assises de l’Hérault pour avoir poignardé de 18 coups de couteau sa compagne en 2014 près de Narbonne. Une peine plus lourde qu’en première instance.

Par Joane Mériot

Le verdict est tombé ce mercredi en fin d’après-midi et la sanction est plus sévère qu’en première instance. Michaël Valarcher, aujourd'hui âgé de 37 ans, est condamné à 28 ans de réclusion criminelle avec une peine de sureté de 18 ans pour avoir tué sa compagne de 18 coups de couteaux en août 2014 près de Narbonne.

En première instance, l’homme avait été condamné à 24 ans de réclusion criminelle par la Cour d'Assises de l'Aude. Il avait fait appel de cette condamnation qu’il jugeait beaucoup trop longue pour son crime.
La jeune femme a été poignardée. Lardée de 18 coups de couteau avant d'être égorgée devant des témoins impuissants, alertés par les cris de la victime.

Après le drame, l'accusé a roulé une cigarette et appelé la mère de la victime en lui disant : "Voilà, j'ai fait ce que j'avais à faire".

Peine alourdie en appel


Lors de réquisitions l'avocat général avait requis 30 ans de réclusion criminelle pour ce crime d’une extrême violence :

"Il y a quelque chose qui me terrorise et quelque chose de glacial dans le regard de cet homme, il est capable d'une violence susceptible de le transformer en bête. Il s'est acharné sur la victime, et il a visé le coeur, il a voulu la faire souffrir durant de longues minutes."

La Cour d'Assises de l'Hérault a été plus clémente que l'avocat général mais moins que la Cour d'Assises de l'Aude puisque l'homme a été condamné à 28 ans de réclusion criminelle, 4 ans de plus qu'en première instance. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus