• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Rentrée presque normale pour les élèves du collège de Castries après l'incendie du mois de juillet

Un des bâtiments du collège les Pins a été complètement détruit par les flammes - 4 septembre 2017 / © France 3 LR
Un des bâtiments du collège les Pins a été complètement détruit par les flammes - 4 septembre 2017 / © France 3 LR

Les 700 élèves du collège de Castries ont repris eux aussi le chemin de l'école ce lundi 4 septembre après l'incendie qui a endommagé l'établissement en juillet dernier. 11 modules préfabriqués ont été installés il y a deux semaines.

Par Joane Mériot

1 mois et demi après l’incendie qui est survenu dans les bâtiments du collège les Pins des Castries, les élèves ont fait leur rentrée, comme les 500 000 autres élèves de l’académie, presque normalement ce lundi 4 septembre.

Académie, département et principal du collège ont retroussé leur manche pour accueillir près de 700 élèves.

Le bâtiment avait été endommagé par un incendie le 14 juillet dernier. Les dégâts étaient considérables. 



En tout, 20 classes sont inaccessibles au premier et deuxième étage,  alors pour loger les élèves 11 modules préfabriqués ont été installés il y a deux semaines sur le terrain sportif du collège, coût de l’installation : 1,5 million d’euros.


La problématique a été réglée très rapidement, on a su que tous les élèves pouvaient rester sur Castries donc on a pensé tout de suite à un système de circulation différente


De nouvelles expertises doivent être menées. La situation durera toute l'année scolaire. Le collège retrouvera des nouveaux locaux entièrement rénovés dès septembre 2018.

Le reportage de Pascaline Arisa et Enrique Garibaldi 


Rentrée presque normale pour les élèves du collège de Castries après l'incendie du mois de juillet
Les 700 élèves du collège de Castries ont repris eux aussi le chemin de l'école ce lundi 4 septembre après l'incendie qui a endommagé l'établissement en juillet dernier. 11 modules préfabriqués ont été installés il y a deux semaines. - France 3 LR - Pascaline Arisa et Enrique Garibaldi

 

Sur le même sujet

Montpellier Danse a t-il contribué à éduquer le public ?

Les + Lus