Rugby/Coupe d'Europe: Edimbourg montre la porte à Montpellier

Montpellier, battu vendredi 19-10 à Edimbourg, ne disputera pas les quarts de finale de Coupe d'Europe. / © ANDY BUCHANAN / AFP
Montpellier, battu vendredi 19-10 à Edimbourg, ne disputera pas les quarts de finale de Coupe d'Europe. / © ANDY BUCHANAN / AFP

Montpellier, battu vendredi 19-10 à Edimbourg, ne disputera pas les quarts de finale de Coupe d'Europe.

Par Olivier Le Creurer

Le MHR, qui termine deuxième de sa poule avec 16 points, loin derrière Edimbourg (23 pts), est sûr de ne pas pouvoir terminer parmi les trois meilleurs deuxièmes. Il sort donc par la petite porte, alors même que le président Mohed Altrad avait fait des quarts de finale l'un des objectifs de la saison.

Manque d'imagination


Comme en Top 14, où les Héraultais végètent au neuvième rang, Vern Cotter et son effectif cinq étoiles ont manqué d'imagination et de rythme face à un Edimbourg bien plus malin et surtout entreprenant. Une volonté qui a systématiquement mis Montpellier à la faute (13 pénalités concédées par le MHR) et qui envoie les Ecossais en quarts de finale pour la première fois depuis 2012.

Maladroit et sans vraiment de solutions à part celle du défi physique frontal, le club héraultais n'a donc pas brillé, frôlant le naufrage avant de se ressaisir, mais trop mollement. Puni en mêlée (7e minute), puis sur les pick and go (12e), ou encore pour un hors-jeu (33e), les Héraultais ont été submergés par les avants écossais, alors même qu'ils avaient la puissance pour eux.
 

Intelligent au sol 


Jaco van der Walt n'a pas manqué l'occasion de mettre les siens devant, sans toutefois réussir à creuser l'écart face à des Montpelliérains à la limite de l'apathie. Les Héraultais se sont tout de même offert un peu d'espoir juste avant la pause, en envoyant Jacques du Plessis marquer en force (9-7, 40e).

Ils ont ensuite fait reparler leur puissance dès le début de la seconde période, provoquant cette fois la faute des Ecossais. Une indiscipline de courte durée punie par la botte de Ruan Pienaar, qui permettait au MHR de doubler la province écossaise pour la première et seule fois de la rencontre (9-10, 48e).
 

 

Nombreuses fautes


Les hommes Richard Cockerill, l'ancien manager de Toulon, ont alors décidé d'appuyer sur l'accélérateur, et la rencontre a basculé sur un coup de pied parfait de James Johnstone, obligeant Pienaar à sortir en touche à dix mètres de sa ligne. Edimbourg en a immédiatement profité pour récupérer la touche et envoyer ses gros. Encore une fois, les Montpelliérains se sont mis à la faute, concédant une nouvelle pénalité, réussie par Van der Walt (12-10, 57e). Edimbourg, bien plus en jambes et intelligent au sol, ne sera plus rattrapé.

Après avoir multiplié les percussions, les avants écossais ont envoyé l'ailier Darcy Graham à l'essai (19-10, 61e) pour plier un match que le MHR n'a semblé qu'un très court instant en mesure de gagner.
 

Sur le même sujet

Les + Lus