Sécheresse et feux de forêts : un "très fort danger d'incendie" ce week-end en raison du vent

Publié le

Les autorités appellent à la prudence ce week-end du 6 août 2022. Les vents se mêlent aux deux autres conditions propices aux incendies : des fortes températures et une sécheresse qui n'en finit pas.

Le risque de propagation des flammes en cas d'incendie atteint son point d'orgue pour ce premier week-end d'août sur le pourtour méditerranéen. La tramontane et le mistral se sont levés. 

A cela s'ajoutent l'actuelle sécheresse et les températures élevées. Selon Météo France, l'Hérault est le territoire le plus risqué avec des chaleurs attendues autour de 39 degrés ce samedi. Le département du Gard est aussi sous surveillance car il est exposé aux vents.

Des vents de 40 à 60 km/heure

Météo France Sud-Est et la sécurité civile se rassemblent pour alerter : "Ce danger météorologique d'incendie très élevé est lié au régime de vents, mistral assez fort à fort et tramontane modérée à assez forte."

Cécile Guyon, prévisionniste pour Météo France Sud-Est, détaille : "Des vents de 40 à 60 km/heure sont attendus ce week-end. Ce n'est pas si puissant mais cela suffit à propager les flammes en cas d'incendie vu les conditions actuelles."

Le mistral rhodanien, l'ennemi des flammes

Toutes les critères sont réunis, sur l'ensemble de l'Occitanie, pour que les flammes se propagent en cas de départ de feu de végétation. Mais c'est dans le Gard, près du Rhône que les risques pourraient se multiplier.

On a des températures élevées partout, sur le littoral, en plaine...Mais c'est près du Rhône qu'il y a plus de risque de propagation en cas d'incendie à cause du mistral rhodanien.

Cécile Guyon, prévisionniste Météo France Sud-Est

Le mercure devrait encore voir rouge la semaine prochaine avec la poursuite de l'épisode caniculaire. Le vent, quant à lui, se calmera à partir de lundi mais la vigilance incendie est toujours de mise face à la sécheresse.