Montpellier : un centre de dépistage du SIDA ouvert toute la semaine

Ce 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, la Ville de Montpellier ouvre durant toute la semaine un centre entièrement dédié au dépistage du VIH. Une première. Avant qu'un centre expérimental consacré au Sida n'ouvre dans la cité héraultaise en juin 2021.
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Aurélien Morissard - MaxPPP
Le maire de Montpellier le souhaitait. Michaël Delafosse et son cabinet ont demandé à ce qu'un centre de dépistage du Sida soit installé dans la ville, durant cette semaine marquée par la Journée mondiale pour la lutte contre le Sida, ce mardi 1er décembre. 

Depuis ce mardi, 12 heures, et jusqu'au samedi 5 décembre, le centre Rabelais, situé boulevard Sarrail, à côté de l'Esplanade, est mobilisé par les associations AIDES et Enipse, exclusivement pour dépister, gratuitement, le VIH et l'hépatite C. Une première. "C'était une volonté du maire et de son cabinet, raconte Jean Julien, responsable du centre Rabelais et des salles et domaines de la ville. La fermeture des salles municipales pour les activités en raison du Covid-19 a favorisé la mise en place de cette opération." Le centre Rabelais, situé au coeur de la ville, est, en temps normal, très demandé.

Montpellier engagée contre le SIDA, aux côtés des malades, de la recherche médicale, des bénévoles, à la mémoire des...

Publiée par Michaël Delafosse sur Lundi 30 novembre 2020
"La mairie est très impliquée, elle montre son intérêt, confirme Cyril Martin responsable de l'association AIDES en Occitanie. Nous sommes rassurés par les échanges avec les élus." 

Moins de dépistage

Du côté d'AIDES, l'inquiétude est présente : en raison du confinement lié à la pandémie de coronavirus, l'offre de dépistage a baissé dans le monde entier et donc à Montpellier, mais les relations sexuelles n'ont pas diminué, au contraire. Lors du premier confinement, les dépistages au VIH ont chuté de 56 % par rapport à l'année précédente. "On veut resituer le dépistage, poursuit Cyril Martin. On veut montrer la nécessité de dépister quelque soit le risque que l'on a pris, pour ne pas rentrer en phase Sida."

"Il y a encore trop de personnes séropositives alors que la personne est en phase tardive et en pas en phase précoce."

Cyril Martin, responsable d'AIDES en Occitanie

Un centre expérimental à Montpellier en 2021

Les choses semblent avancer dans la bonne direction pour Cyril Martin et AIDES Occitanie. Dans la lignée de cette opération #MontpelliersansSida, l'assocation va monter en juin 2021 un centre expérimental à Montpellier dédié au dépistage du VIH (virus de l'immunodéficience humaine) et des IST (Infections sexuellement transmissibles) pour les personnes les plus exposées. "Les hommes qui couchent avec d'autres hommes, les hommes transgenres, les travailleurs du sexe et les personnes nées à l'étranger", cite Cyril Martin.

Cette expérience de deux ans est partagée en France par Lyon, Marseille et Paris. Le centre sera situé boulevard d'Orient, dans le centre-ville de Montpellier, où se trouve le centre régional de formation professionnelle. A l'issue du test réalisé dans ce centre, le résultat sera communiqué à la personne dans la journée et un suivi médical par des spécialistes en lien avec la santé sexuelle est mis en place le cas échéant. Entre le centre Rabelais et ce futur centre expérimental, aucun doute, Montpellier veut faire partie des villes pionnières dans la lutte contre le VIH.

En 2019 dans le monde : - 1.7 millions de nouvelles infections au #VIH - 38 millions de personnes vivant avec le #VIH -...

Publiée par Vincent Autin sur Mardi 1 décembre 2020
Comment se faire dépister en Languedoc-Roussillon ?
A Montpellier, le centre Rabelais, dédié exclusivement à des tests rapides du VIH et de l'hépatite C (le résultat est donné en 30 minutes), est ouvert de ce mardi 1er décembre à samedi 5 décembre. Il suffit de prendre rendez-vous sur le site de la Ville de Montpellier :
  • Mercredi 2 décembre : 11h30 - 14h30
  • Jeudi 3 décembre : 16 heures - 19 heures
  • Vendredi 4 décembre : 16 heures - 19 heures
  • Samedi 5 décembre : 12 heures - 19 heures
Le reste de l'année, il est possible de se faire dépister dans un laboratoire de ville, au CeGIDD qui dépend de l'hôpital, dans les locaux de Fierté Montpellier Pride, de l'association Envie, d'AIDES Languedoc-Roussillon ou encore du Planning familial.

Par ailleurs, AIDES possèdent d'autres sites où il est possible de se rendre en Languedoc-Roussillon : Nîmes, Perpignan, Béziers, Alès...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sida santé société homophobie lgbt+ diversité sexualité