Suspicion de Coronavirus : le groupe scolaire André Malraux de Montpellier reste fermé jusqu'au 18 mai

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, vient de confirmer la fermeture préventive jusqu'à lundi 18 mai de ce groupe scolaire situé dans le quartier Port Marianne, proche du centre-ville. Une enseignante présente les symptômes du Covid-19.

Le groupe scolaire André Malraux à Montpellier
Le groupe scolaire André Malraux à Montpellier © FTV
Rouvertes depuis lundi aux enseignants, les écoles publiques de Montpellier accueillent de nouveau des groupes d'élèves depuis ce jeudi 14 mai au matin. Mais les grilles du groupe scolaire André-Malraux à Port-Marianne, elles, sont restées fermées.

En effet, confontés à une suspicion de Covid, les enseignants et personnels ont fait valoir leur "droit de retrait" : quittant les bâtiments et prévenant aussitôt les parents pour qu'ils ne déposent pas leurs enfants dans cette école proche du centre-ville, .

Une enseignante présente en effet les symptômes du Coronavirus. Cette dernière ayant préparé depuis lundi la reprise des cours, l'ensemble des salles où elle est entrée pendant ces trois jours vont être désinfectées avant que des élèves, enseignants et personnels municipaux puissent à nouveau être accueillis.

Inquiétude des enseignants et des parents d'élèves

Joints par téléphone, le maire de la ville et un responsable de l'Education Nationale indiquent que leurs services ont aussitôt réagi : une cellule d'écoute psychologique a été mise en place pour entendre les inquiétudes des enseignants et des parents d'élèves et répondre à leurs questions.

Selon eux, les mesures sanitaires (masques et gels hydro-alcooliques) et les "gestes barrières" mis en place depuis lundi limitent le risque de contamination même si le cas était confirmé. Tous sont pour l'instant en attente des résultats du test auquel l'enseignante devait se soumettre aujourd'hui. Ces résultats devraient être communiqués demain, vendredi 15 mai, à l'équipe éducative et aux parents d'élèves.

Dans l'hypothèse où le test de l'enseignante serait positif, tous les "cas-contacts" (soit - pour l'essentiel - ses collègues et les personnels municipaux qui l'ont cotoyée pendant ces trois jours) seraient également testés.

En temps normal, dans cet important groupe scolaire, 18 enseignants accueillent 450 élèves.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus santé déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter