"Tous à vélo" : convergence de cyclistes vers Montpellier, décidés à "accélérer la transition"

Vélocité organisait ce dimanche 6 juin un rassemblement à Montpellier, ponctué par un tour dans la ville. Le parcours doit permettre à l'association et ses adhérents de porter une exigence : "la mise en place d'un véritable système vélo". 

Cyclistes au point de convergence, place de l'Europe à Montpellier, le dimanche 6 juin 2021.
Cyclistes au point de convergence, place de l'Europe à Montpellier, le dimanche 6 juin 2021. © FTV / T. Will

Une quinzaine de communes comme points de départ, une destination : la place de l'Europe. A l'appel de Vélocité, rejointe par plusieurs associations, de très nombreux cyclistes de l'agglomération se sont réunis à Montpellier ce dimanche. L'opération devait permettre de marquer la journée mondiale dédiée, qui s'est déroulée le 3 juin, fêter la fin des restrictions de déplacement mais aussi porter des revendications pour l'aménagement des voies de circulation.

Mains au guidon, des amateurs de tous les âges, militants de la première heure ou récents convertis. A l'heure d'emprunter la N113, certains ne cachent pas un peu d'appréhension. "On se dit que plus on est nombreux, plus c'est facile", relativise néanmoins Marta, sa fille de trois ans et demi à l'arrière du vélo. Nathalie, elle, s'est mise à pédaler après un cadeau de fête des mères. "Je suis moins stressée à vélo qu'en voiture, assure-t-elle. Je prends plus le temps, la ville se déploie autrement. Je redécouvre ma ville.

"Chemin encore long"

Les bicyclettes se sont ensuite engagées dans un tour de Montpellier, direction l'hôtel de ville. Volontairement joyeuse et conviviale, la balade portait tout de même son lot de revendications. Le tracé lui-même recoupait le "réseau express vélo", ou REV, un ensemble cohérent d'axes cyclables souhaité par les organisateurs. "Il est temps d’amplifier le mouvement, d’accompagner et d’accélérer la transition cyclable vers la mise en place d’un véritable système vélo assumé, et réalisé en concertation réelle avec les associations d’usagers", affirment-ils.

Il faut arrêter de faire des rues au compte-goutte. Il faut développer avec une logique d'itinéraire, que ça soit continu, sécurisé - même aux carrefours -, lisible, attractif.

Nicolas Lemoigne, président Vélocité grand Montpellier

"En six mois, nous avons fait plus de pistes cyclables que les dix dernières années à Montpellier", indiquait la métropole lors de précédentes actions de l'association, qui revendique 1.000 adhérents. Des avancées saluées par celle-ci, qui assure toutefois que "le chemin est encore long avant que les enfants puissent circuler en toute sécurité sur l’ensemble de la métropole de Montpellier et au-delà". Et d'en appeler aux candidats aux élections départementales et régionales, des 20 et 27 juin prochains. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports