Un jeune schizophrène sensibilise ses camarades sur sa maladie aux contours invisibles

Publié le

Un élève du lycée agricole de Gignac est atteint de Schizophrénie. Il a décidé de partager son expérience avec ses camarades pour sensibiliser autour d'une maladie qui touche 600 000 personnes en France.

Cédric Verdy est en deuxième année de BTS au lycée agricole privé de Gignac. Ce jeune homme de 29 ans est atteint de troubles schizophrènes. Pour mieux faire connaître sa pathologie, il a bâti un projet "innovation et communication" dans le cadre de son BTS.  

 A travers une présentation devant une salle remplie de ses camarades, il raconte : « A partir de 18 ans, j'ai commencé à consommer des substances comme le cannabis, ce qui a été un déclencheur de ma maladie. »    

Une maladie difficilement identifiable

Si cela ne se remarque pas de prime abord, Cédric est bien atteint de Schizophrénie. Sa maladie a été diagnostiquée en 2015. Théo, l'un de ses camarades s'étonne : « Je le connais depuis deux ans, je ne savais pas, je l'ai appris il y a quelques mois et je trouve ça très courageux qu'il en parle. »  

Les préjugés tombent alors et l'essentiel est ailleurs. Le lycée de la Vallée de l'Hérault est depuis longtemps un modèle d'inclusion comme l'explique son directeur Manuel Moyano : «  Lorsque les élèves arrivent, on ne demande pas leur pedigree. Nous, ce qui nous importe c'est qu'ils aient un projet professionnel et qu'on puisse les accompagner à le réaliser. »  

C'est un combat permanent pour s'en sortir et trouver un projet professionnel 

Cédric Verdy

Mission sensibilisation  

Le jeune homme est épaulé dans sa présentation par son camarade Mario Pouget. Il est, lui, atteint de troubles autistiques : « Ça va sensibiliser aussi sur cette maladie, il y a des symptômes qui ne sont pas si différents entre la schizophrénie et l'autisme. »  

Stéphanie Dors, infirmière au CHU de Montpellier intervient aussi dans la présentation du jeune homme. Pour elle, l'enjeu se situe aussi dans la sensibilisation : « Le but de ce programme est bien sûr d'informer, de former les familles sur la maladie afin qu'elles aient des clés et qu'elles sachent quoi répondre face aux malades. »  

Cédric est plein d'espoir : « Je suis l’exemple que je peux aller mieux, que je suis stabilisé et également que tous les jours j'avance. » Comme lui, près de 600 000 personnes sont touchées par cette maladie en France, soit 1% de la population.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité