Canicule : la foule à la plage dès 8h du matin pour une baignade entre Palavas et La Grande-Motte

Avec 36°C ou 39°C attendus à l'ombre, ce mardi dans l'Hérault, seul le petit matin apporte un peu de fraîcheur et encore, le mercure ne tombe pas en dessous de 24 ou 25 degrés. Côté plage, la mer est à 22°C, idéal pour une plongée matinale. Reportage au Petit Travers, à Carnon.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Il faut se lever tôt, très tôt, pour un bain de mer tranquille à la plage ou pour être seul, sur le sable, les pieds dans l’eau... fraîche.

Car depuis des semaines, avec les fortes chaleurs et surtout la canicule, les plages de l'Hérault sont prises d'assaut dès 7h du matin. A 9h, c'est déjà la cohue !

Un peu de fraîcheur avant la canicule

Il est 8h, ce mardi, sur la plage du Petit Travers à Mauguio-Carnon. Le thermomètre affiche déjà près de 30 degrés.

Les vacanciers matinaux sont nombreux à s’installer au bord de l’eau.

On profite du calme, de l'eau fraiche et de la température encore agréable, enfin presque pour 8 heures du matin.

Une baigneuse matinale.

"Je préfère venir tôt, car à partir de 10h c'est déjà trop chaud, intenable" explique une touriste planquée sous son parasol. "A cette heure, c'est le paradis ! Il fait meilleur, ensuite il y a trop de monde et surtout il fait beaucoup trop chaud" confirme une autre vacancière.

Pour combattre ces chaleurs d’enfer, ces UV dangereux pour la santé et la foule de la journée, les touristes avec des enfants ont dû changer leurs habitudes.

Fini les grasses matinées, la plupart des familles doivent se lever aux aurores pour profiter de la mer.

"On profite une heure ou une heure et demie et ensuite on rentre, on se régale" assure une maman. "8h30, c'est déjà un peu tard... il y a du monde, il faut venir une heure avant" constate une promeneuse habituée des lieux.

Une longue journée de soleil

Il est à peine 9h et même si pour certaines habituées, il est déjà trop tard pour venir se baigner… le rush matinal des touristes s’intensifie. Les familles débarquent avec sièges, parasols, bouées et glacières.

Les 30 kilomètres de plage entre Villeneuve-lès-Maguelone et l'Espiguette dans le Gard vont continuer à se remplir de vacanciers, le pic de chaleur est prévue pour mercredi.