Ancienne raffinerie Exxon-Mobil de Frontignan : un gigantesque chantier de dépollution démarre enfin

Publié le
Écrit par Armelle Goyon .

L’ancienne raffinerie Exxon-Mobil de Frontignan a été exploitée par la société pétrolière et gazière américaine Exxon Mobil pendant plus de 80 ans jusqu’à son démantèlement en 1986. Une première remise en état du site s’est achevée en 1990. Cependant, la découverte en 2003 d’une pollution d’hydrocarbures et de métaux lourds conduit à une nouvelle réhabilitation des sols.

A proximité des premières habitations de Frontignan, 11  hectares de terrain pollués aux hydrocarbures sont à l'abandon. Après 30 ans de status quo, un début de solution s'est amorcé en 2016. 30 ans après la fermeture de la raffinerie, il s'agissait à l'époque de l'un des chantiers les plus pollué de France. Exxon Mobill , le propriétaire du site, fermé en 1986, avait longtemps refusé de payer pour le nettoyage du sol imbibé d'hydrocarbures et de métaux lourds. 

Après des années de lutte et de négociations avec l’industriel, le site de l’ancienne raffinerie Exxon- Mobil voit enfin débuter la réhabilitation environnementale programmée. L’intervention, dont l’installation du chantier a débuté en août, a commencé en novembre et vise à extraire les terres polluées pour les retraiter. Une visite publique du chantier, qui devrait durer environ 4 ans, a eu lieu ce  mardi 15 novembre.

Aujourd'hui, le chantier de réhabilitation de cette friche industrielle est l’un des plus importants de France. La réhabilitation du site nécessite l’excavation de 165 000 m3 de terre, dont 80 000 m3 seront expédiées dans un centre de traitement spécialisé.

Un chantier qui veut ménager les riverains

Pour prévenir les nuisances olfactives pour les riverains, les excavations et le stockage des terres seront réalisés sous tente avec un traitement de l’air avant son rejet.

Le chantier,  engagé jusqu’en 2026, fera l’objet de contrôles du respect des normes environnementales comme la qualité du traitement de l’air et des eaux rejetées et le traitement des sols, par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL).

L’Atmo Occitanie, association agréée, surveille quant à elle en continu la qualité de l’air aux abords du chantier.

Vers un nouvel avenir ? 

Fin 2023, la zone Nord du site sera libérée afin de permettre à la ville de Frontignan la réalisation d’un premier projet, à priori un parking pour le nouveau cinéma.

Le groupe Esso, filiale de l’exploitant historique Exxon Mobil, finance l’intégralité de la remise en état du site.

Les riverains ont été informés de ces travaux lors d’une première réunion publique qui a eu lieu le 29 juin dernier. Un site internet dédié permet de suivre l’avancement des travaux et de signaler toute nuisance éventuelle : http://raffinerie-frontignan.anteagroup.fr. 



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité