Huîtres du bassin de Thau: de nouvelles analyses lundi

Pour le moment les producteurs du bassin de Thau vendent les stocks récoltés avant l'interdiction du 30 octobre. / © N. Chatail
Pour le moment les producteurs du bassin de Thau vendent les stocks récoltés avant l'interdiction du 30 octobre. / © N. Chatail

Demain lundi, l'eau et les coquillages du bassin de Thau seront de nouveau analysés et l'on saura d'ici 15 jours si les huîtres, palourdes et moules sont débarrasées de l'algue toxique. Pour le moment les producteurs vendent les stocks récoltés avant l'interdiction du 30 octobre. 

Par Olivier Le Creurer

Week-end de reprise dans ce restaurant de Bouzigues, spécialisé dans les coquillages. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les mesures de restriction n'ont pas refroidi les amateurs. Ce midi, les deux services affichent complets. Sur les tables, des huîtres, beaucoup d'huîtres. Les clients ne sont pas inquiets.


Ils sont assez grands pour savoir s'ils peuvent en servir


"Nous on fait total confiance au restaurateur", assure un client. "Ils sont assez grands pour savoir s'ils peuvent en servir", précise un autre. Pour les clients qui auraient quand même des réticences, l'équipe sait se montrer pédagogue.


Si les analyses de la semaine dernière ne permettent toujours pas la récolte, les résultats sont quand même encourageants à l'approche des fêtes. De nouveaux prélèvements auront lieu demain. En espérant que les bacs puissent rapidement réintégrer l'étang. 

Peut-on vendre des huitres dans le bassin de Thau ?
Demain lundi, l'eau et les coquillages du bassin de Thau seront de nouveau analysés et l'on saura d'ici 15 jours si les huîtres, palourdes et moules sont débarrasées de l'algue toxique. Pour le moment les producteurs vendent les stocks récoltés avant l'interdiction du 30 octobre.  - LL Galy et N. Chatail

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Six semaines sans chauffage ni eau chaude pour les locataires d'un immeuble HLM de Decazeville

Près de chez vous

Les + Lus