Mort d'Agnès Varda : la réalisatrice, amoureuse de la ville de Sète s'est éteinte à l'âge de 90 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Josette Sanna .

Elle avait tourné son premier film dans le quartier de la Pointe courte en 1954, les plages d'Agnès en 2008 et avait été marraine des joutes de Sète en 2017.

La réalisatrice Agnès Varda s'est éteinte à l'âge de 90 ans. Sétoise de coeur, elle y a tourné à plusieurs reprises. 

"Sète est une ville de culture, de tradition populaire et de bonne humeur", disait la cinéaste de la Nouvelle Vague.

En 2017, elle était l'invitée d'honneur des joutes de Sète et l'inspiratrice de l'affiche de cette édition .



Son portrait s'affichait en grand sur la façade de la mairie à côté de l'affiche de l'édition 2017 des joutes de Sète.

Les jouteurs de l'affiche avaient d'ailleurs adopté la coiffure si particulière, en deux tons, d'Agnès Varda. "Une caricature amicale", qui avait fait sourire la dame.

L'éternel retour à Sète

La cinéaste était alors "l'invitée d'amitié" comme elle aimait à le préciser des joutes de Sète. Des joutes présentes dans son premier film en 1954 touné à "La Pointe courte" , un quartier où elle était revenue en 2008 dans "Les plages d'Agnès".

Sète : c'était aussi la ville où elle s'était réfugiée en 1940 avec sa famille qui fuyait la Belgique bombardée par les Allemands. 



"Il est si triste, ce jour"



Le maire de Sète, François Commeinhes, a réagi dans un communiqué à la mort de la réalisatrice, pour lui rendre hommage : "Générosité, curiosité, audace, talent, humour et humanisme sont votre signature Agnès, celle d’une immense artiste, celle d’une grande dame, d’une âme noble."

 

Vous resterez à jamais dans nos mémoires.  La mienne comme celle des sétoises et des sétois, dont vous avez éclairé l’existence, par votre vision, votre présence discrète et sensible, votre goût si communicatif pour la vie que vous sublimiez en un regard.

 

"Sète perd aujourd’hui un de ses enfants, une amie enjouée, une complice de nos fêtes de la Saint-Louis, une figure joyeuse de la Pointe, une flâneuse fidèle de nos quais"écrit-il encore.



 


 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité