• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Sète : les bateaux de croisière, une aubaine pour l’économie touristique

Le Viking Jupiter ouvre la nouvelle saison des croisières sur l'île singulière, au total 78 escales sont prévues - 28 février 2019 / © France 3 LR - N.Chatail
Le Viking Jupiter ouvre la nouvelle saison des croisières sur l'île singulière, au total 78 escales sont prévues - 28 février 2019 / © France 3 LR - N.Chatail

Le viking Jupiter, un paquebot de luxe a accosté sur le port de Sète avec à son bord près de 930 passagers. Cette année, près de 78 bateaux comme celui-ci vont s’arrêter sur l’pile singulière, une aubaine pour l’économie touristique qui tend développer le tourisme de luxe.

Par JM avec Brian Bock

Cela sonne comme le top départ de la saison à Sète. Cette semaine un paquebot de luxe, le Viking Jupiter, tout juste sorti des chantiers navals italiens a fait sa première escale à Sète.
 

Des croisiéristes conquis 


Et à chaque escale comme celle-ci, c'est un défilé de navettes pour emmener les croisiéristes visiter les sites emblématiques de la région, ou flâner dans les rues de Sète. Et les touristes américains sont conquis par la ville : 

On a l'impression que c'est un endroit plus calme que Marseille, on a passé une bonne journée

Les paysages sont magnifiques, et j'adore les villages et regarder les vignes


Cette année, près de 78 bateaux comme le viking Jupiter vont accoster sur l’île singulière, une saison record pour la ville.
 

Des travaux pour acceuillir ces bateaux de luxe


Pour attirer ces navires toujours plus gros, les politiques locaux ont tout misé sur ce port pour être un arrêt incontournable en méditerranée entre Rome et Barcelone. De nouveaux quais ont été construits d'autres agrandis, et aménagés :

Ça permet de réduire les coûts d’escale notamment au niveau des remorqueurs, puisque dans certains ports qui sont plus difficiles d’accès, il y a la nécessité de mettre en place des remorqueurs qui impactent les coûts économiques, nous dit  Marc-Antoine, le directeur du port de commerce de Sète
 

Bateaux de luxe et tourisme de luxe



Ces géants des mers amènent des milliers de touristes venus du monde entier. Sur l’année 2018 en Occitanie, on compte pas moins de 115 000 passagers. Des passagers qui ont un fort pouvoir d’achat, car une croisière sur un tel bateau coûte entre 3 000 et 10 000 euros la semaine. Cela se ressent dans les commerces sétois, les touristes dépensent en moyenne 80 euros par jour et par personne en achetant les produits locaux :


Ils achètent du sel, du poivre des petites huiles de la région, des petits gâteaux sétois, ils sont très curieux en plus, nous dit Gérard Janicot, le gérant d'une épicerie fine


Pour accueillir autant de touristes dans  une ville de 45 000 habitants, la municipalité a alors dû s'adapter et aménager les rues.

Cette année la ville de Sète accueillera 78 escales des plus grands navires de croisière de Méditerranée. Une année record pour cette ville côtière.

Le reportage de Brian Bock, Nicolas Chatail et Sandrine Bonnefond 
 
Sète : les bateaux de croisière, une aubaine pour l’économie touristique
Le viking Jupiter, un paquebot de luxe a accosté sur le port de Sète avec à son bord près de 930 passagers. Cette année, près de 78 bateaux comme celui-ci vont s’arrêter sur l’pile singulière, une aubaine pour l’économie touristique qui tend développer le tourisme de luxe. - France 3 LR - B.Bock N.Chatail et S.Bonnefond

 
 

Sur le même sujet

Sète : les bateaux de croisière, une aubaine pour l’économie touristique

Les + Lus

Les + Partagés