Sète inaugure la consigne et le recyclage des boîtes d’appâts des pêcheurs de daurades

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Luxey
Boîte consignée d'appâts contenant des vers pour la pêche à la daurade à Sète (Hérault)
Boîte consignée d'appâts contenant des vers pour la pêche à la daurade à Sète (Hérault) © Cédric Métairon, France 3 Occitanie

C’est la saison de la pêche à la daurade royale sur les quais de Sète. Les pêcheurs sont nombreux à se presser entre mer et étang. Mais ils laissent souvent leurs détritus à l’abandon sur le sol, à commencer par leurs boîtes vides d’appâts. Face à cette pollution, un magasin de pêche leur propose un système de consigne. Objectif : limiter les déchets et inciter au recyclage.

Depuis trois semaines, ils sont plusieurs dizaines de pêcheurs à se presser tous les jours sur ce petit bout de quai sétois. Romain Ostalrich l'a bien compris : ce propriétaire de magasin de pêche vient vendre ses appâts sur place tous les matins. Et en profite pour inciter ses clients au recyclage, comme il l'a expliqué à nos reporters Alexandre Grellier et Cédric Métairon :

En même temps, je leur propose de récupérer leurs anciennes boîtes pour les recycler, les traiter. Je trie la partie en carton et je renvoie au fournisseur la partie en plastique.

Romain Ostalrich, propriétaire d'un magasin de pêche à Sète et initiateur du projet

Système de consigne  

C'est en fait un système de consigne que Romain a mis en place. Ce passionné de la mer a écoulé plus de 8.000 boîtes d'appâts dans son magasin depuis début janvier. Mais il s'inquiétait de voir de nombreux emballages jetés à proximité des lieux de pêche.
Il propose maintenant 50 centimes par boîte rapportée. Une sacrée économie pour les pêcheurs à la ligne et un geste écologique.

Séparer et recycler les cartons et plastiques  

Depuis début juin et la mise en place de cette consigne, Romain a récupéré 4.500 boîtes. Celles en bon état repartent directement chez le fournisseur. Les autres seront recyclées par un fabricant de chaussures.

Une dimension environnementale essentielle aux yeux de Romain Ostalrich.

Ça permet aussi de préserver notre métier, parce demain, la pollution va devenir un gros problème : si on interdit la pêche sur les quais de Sète à cause de ça, notre boutique on pourra la fermer !

Romain Ostalrich, propriétaire d'un magasin de pêche à Sète et initiateur du projet

Les pêcheurs mordent à l’hameçon  

Sur les quais de Sète en tous cas, les effets de cette consigne semblent assez convaincants.

On n’a plus toute cette saleté qu’il y avait : regardez ! C’est relativement propre, chacun prend ses ordures et du coup, y a pas de souci !

Christian, pêcheur sétois

Pêche miraculeuse de boîtes usagées  

Une opération qui marche. Romain pensait récolter 3.000 boîtes maximum. A la fin de la saison de la Daurade, d'ici dix jours, on devrait être plus proche des 5.000.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.