Sète : le projet de marina pour super yachts fait des vagues

Le projet de Marina pour super yachts (jusqu'à 100 m de long) , quai d'Alger, à Sète, déchaîne les passions. Les anti et les pro se sont retrouvées hier soir lors d'une réunion d'information.
Le projet de Marina pour super yachts (jusqu'à 100 m de long) , quai d'Alger, à Sète, déchaîne les passions. Les anti et les pro se sont retrouvées hier soir lors d'une réunion d'information.

Le projet de Marina pour super yachts (jusqu'à 100 m de long) , quai d'Alger, à Sète, déchaîne les passions. Les anti et les pro se sont retrouvées hier soir lors d'une réunion d'information. 

Par Olivier Le Creurer

Le projet de Marina pour super yachts, quai d'Alger, à Sète, déchaîne les passions avec un duel fratricide entre deux anciens camarades du parti communiste François Liberti et Jean-Claude Gayssot, président du port de l'île singulière. Le spectacle était au rendez-vous au théâtre de la mer avec les anti et pro Marina. Environ 300 personnes au total. 

Une douzaine de places


La marina proposera une douzaine de places et pourra accueillir des navires allant jusqu’à 100 mètres de long, le tirant d’eau étant de 7 mètres. "Ce projet est fait par des riches pour des riches. Nous allons avoir énormément de mal à se battre contre vous. Mais nous serons là même s'il faut aller jusqu'à l'Europe," affirme une anti marina.

"A Marseille et à La Ciota, ils se battent pour avoir des grands yachts. Et alors, ce ne sont pas des villes populaires." Sifflets et invectives, Jean-Claude Gayssot a assuré que la marina devrait créer une centaine d'emplois. 

 

Sur le même sujet

Montpellier : un "relax truck" pour détendre les salariés stressés

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés