• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDÉO. Le “spiderman” de l'Hérault Alain Robert escalade une tour de 217 mètres à Manille

Alain Robert s'attaque à la GT Tower, située à Manille, dans les Philippines. Avec ses 47 étages, elle culmine à plus de 200 mètres de hauteur. / © T. Aljibe / AFP Photos
Alain Robert s'attaque à la GT Tower, située à Manille, dans les Philippines. Avec ses 47 étages, elle culmine à plus de 200 mètres de hauteur. / © T. Aljibe / AFP Photos

Habitué des ascensions spectaculaires, Alain Robert a encore frappé. Originaire de Pezenas dans l'Hérault, le "spiderman français" a escaladé les 47 étages et 217 mètres de haut de la tour GT, à Manille aux Philipinnes, le 28 janvier. 

Par Arthur Carpentier

Les badauds étaient ravis, les policiers un peu moins. Alain Robert, le "spiderman français", a grimpé la tour GT à Manillle, le 28 janvier. 47 étages, 217 mètres de haut, le tout sans aucun dispositif de sécurité. Il a été interpellé par la police à l'issue de son ascension.

À 56 ans, le grimpeur de Pezenas, dans l'Hérault, n'en est pas à son coup d'essai. Il s'est déjà attaqué à plus d'une centaine de tours et monuments à travers le monde, quasiment à chaque fois avec succès. Il a toutefois connu des chutes, dont l'une avait fait dire au corps médical qu'il ne pourrait plus jamais s'adonner à l'escalade. Il prouve depuis 1994, année durant laquelle il a commencé à se consacrer à l'ascension d'immeubles, qu'il en est tout à fait capable.
 

Parmi ses faits d'armes marquants, il a conquis la Tour Eiffel, la tour Montparnasse, l'Obélisque de la Concorde, à Paris, mais aussi la Taipei 101, à Taiwan, haute de plus de 500 mètres, et surtout le Burj Khalifa, à Dubaï. Pour venir à bout de cette tour haute de 828 mètres, il avait accepté d'être assuré.
 

Sur le même sujet

Des enseignants manifestent avec les "gilets jaunes"

Les + Lus