Incendie de Bessan : une semaine après le drame, les habitants rendent hommage à la famille décédée

Un élan de solidarité est né après le tragique incendie qui a fait trois morts, il y a une semaine à Bessan. Samedi 29 mai, un hommage a été rendu à Séverine, François et leur petit garçon Joshua devant leur brasserie.

Des fleurs déposées devant la brasserie de Bessan ce samedi 29 mai.
Des fleurs déposées devant la brasserie de Bessan ce samedi 29 mai. © Cédric Métairon / France Télévisions.

Les proches de Séverine, François et Joshua et les habitants du village de Bessan se sont rassemblés ce samedi 29 mai à 11 heures devant la Brasserie du Soleil, sur la place de la Promenade. Un lieu qui n'est pas anodin, puisque la brasserie était gérée depuis tout juste un an par le couple qui venait de s'installer dans le village.

En signe de solidarité, les commerces de la commune sont restés fermés. Sur les visages, l'émotion était perceptible : les amis de la famille peinent encore à réaliser ce qu'il s'est passé. "Il n'y a pas de mots...", s'émeut une habitante. "Je suis encore sous le choc, je n'arrive pas à réaliser qu'on puisse partir si vite et si jeune", confie une autre. 

Présente ce samedi, la mère de Séverine a remercié l'assemblée entre deux sanglots. Pour elle, la douleur est insurmontable. "On n'a toujours pas pu commencer notre deuil : on n'a pas pu récupérer les corps pour le moment. On essaie de continuer à "survivre", il n'y a pas d'autres mots", confie-t-elle.

La maman de Séverine s'est exprimée ce samedi.
La maman de Séverine s'est exprimée ce samedi. © Cédric Métairon / France Télévisions.

Les circonstances de l'incendie encore méconnues

Le drame survenu dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 mai, avait fortement ébranlé les habitants du village. C'est d'ailleurs une voisine qui avait alerté les pompiers, alors que la maison du couple, rue du Puits Auriol, était en feu.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l'incendie serait parti du rez-de-chaussée de la maison. Le couple et leur enfant de huit ans dormaient à l'étage et n'ont pas survécu. Une enquête est ouverte par le parquet de Béziers pour connaître les circonstances exactes de ce drame.

Séverine, la maman, laisse derrière elle deux autres enfants, absents le soir de l’incendie : Kylian et Hugo, deux jumeaux âgés de 17 ans. Leurs amis ont lancé un élan de solidarité en créant une cagnotte sur Internet.

La première cagnotte a déjà dépassé les 10 000 euros. Une seconde cagnotte a donc été ouverte. Une urne est également à disposition devant la mairie de la commune pour y déposer des dons.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers solidarité société