Marcoule : ni confinement, ni évacuation du site

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice DUBAULT

Les victimes de l'explosion ne sont pas contaminées. Il s'agit d'un accident industriel et non nucléaire.

video title

video title

Marcoule : Nathalie Kosciusko- Morizet sur place

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a estimé lundi qu'il n'y avait "aucune raison de s'inquiéter" après l'explosion qui a fait un mort et quatre blessés sur le site nucléaire de Marcoule (Gard), où elle s'est rendue.

video title

video title

Marcoule (30): l'explosion d'un four a fait 1 mort

Une déflagration sur le site de Marcoule a fait 1 mort et 4 blessés dont un très grave, ce lundi à midi. Selon l'Autorité de sûreté nucléaire, il n'y a eu aucune émanation radioactive. A 16h, l'accident était officiellement terminé.

"Aucune mesure de confinement ou d'évacuation" des salariés "n'a été nécessaire"sur le site nucléaire de Marcoule (Gard), filiale d'EDF, où s'est produit une explosion à la mi-journée lundi, a déclaré le ministère de l'Intérieur. Bilan, 1 mort et 4 blessés dont 1 grave. A 16h, l'accident était terminé.

"Les blessés n'ont pas été contaminés" et la personne décédée est "morte dans l'explosion", a-t-on ajouté, précisant que les opérations étaient menées par les services de sécurité du Centre de traitement et de conditionnement des déchets de faible activité (Centraco), épaulés par les pompiers locaux.

Carte des zones à risques en cas d'accident nucléaire - PPI Marcoule

"Il n'y a pas de rejet (radioactif, ndlr) en interne ni en externe", a ajouté Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, dont dépendent les services de sécurité civile.

"Le plan urgence interne (PUI) a été déclenché" par Centraco mais "le plan particulier d'intervention (PPI)", qui prévoit des mesures comme le confinement ou l'évacuation des populations menacées "n'a pas été déclenché".

"Il n'y a eu aucune mesure de sécurité externe déclenchée", a insisté Pierre-Henry Brandet. "Les balises n'ont relevé aucune activité radiologique", a insisté M Brandet.

Une personne est décédée dans l'explosion d'un four servant à recycler des déchets faiblement radioactifs, et quatre ont été blessées, dont une gravement.

Marcoule (Gard) - les salariés de CENTRACO attendent de pouvoir sortir du site

12 septembre 2011

L'explosion d'un four lundi dans une installation nucléaire de Codolet (Gard) "n'a pas occasionné de fuite radioactive", a indiqué lundi à l'AFP une porte-parole du ministère de l'Energie.

Cette explosion d'un four servant à recycler des déchets faiblement radioactifs a fait un mort et quatre blessés, dont un grave, ont indiqué l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et EDF.

Le ministre de l'Energie Eric Besson "est très touché par cet accident et par ses conséquences humaines", a ajouté cette porte-parole. M. Besson "s'est par ailleurs assuré auprès de l'exploitant (EDF) que cet accident n'avait généré aucune fuite radioactive ou chimique".

"Une enquête va être diligentée afin de déterminer les causes exactes de l'accident qui a provoqué une vive émotion à tous les échelons de la Socodei", qui emploie quelque 200 personnes, a déclaré la société, ajoutant que "c'est la première fois qu'un tel drame de cette ampleur se produit sur le site".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité