"Prendre des pilules d'iode ne servirait à rien"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence CREUSOT

Selon l'administrateur général du CEA, Bernard Bigot : "aucun rejet radioactif n'a été constaté à l'extérieur".

Le four où s'est produit l'explosion à 12 h 37 ce 12 septembre servait à fondre les déchets radioactifs métalliques de faible activité. Ce four de fusion détruit les déchets métalliques à 1 600 degrés.

Selon Bernard Bigot administrateur général du CEA, joint au téléphone : " pour l'instant aucun rejet radioactif n' a été constaté. Et prendre des pilules d'iode ne servirait à rien sauf à fatiguer la thiroïde des sujets". 

Le centre Centraco où s'est produit l'accident est un centre de retraitement de déchets dits de faible activité issus de la maintenance et de la déconstruction des installations nucléaires.

Il est géré par la SOCODEI filiale d'EDF installée à Codolet.

L'entreprise qui emploie 160 personnes s'est installée à Codolet près de Marcoule dans le Gard  en 1998.

La visite virtuelle de l'entreprise sur le site de la Socodei.

En 2008, un incident de niveau 1 avait été détecté sur le même site car les détecteurs d'incendie n'avaient pas été correctement testés.

Anomalies repérées le 26 novembre 2008 suite à un audit de surveillance du système de détection des incendies.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité