Toulouse bat des records à la mi-saison

Publié le Mis à jour le
Écrit par V BH avec AFP

Le TFC arrive à la mi-saison avec 31 points. Du jamais vu malgré un décevant 0-0 face à Brest.

video title

Football : Toulouse - Brest : 0-0

A la mi-saison, les Toulousains affichent 31 points au compteur, du jamais vu. Une satisfaction malgré un nul décevant face à Brest au Stadium

Toulouse, invaincu à domicile depuis quatre mois (1-3 contre le Paris SG) et installé dans le premier tiers du classement, a certes conservé son invincibilité (0-0) mais s'est heurté au rideau défensif de Brest, lors de la 19e journée de L1.

Les Finistériens, qui restaient sur trois matches sans défaite, poursuivent leur série même s'ils ne sont toujours pas parvenus à s'imposer hors de leurs terres. En dépit d'un milieu de terrain dominateur où Didot, Capoue et Sissoko se signalaient, et de multiples occasions très favorables, les Toulousains ont sans cesse buté sur une défense bretonne bien regroupée pour l'obtention du point du match nul.

Sous une pluie toute bretonne et sur une pelouse rapidement détériorée, les Toulousains, avec la surprise Regattin d'entrée pour sa seconde titularisation, monopolisaient le ballon en première période et se procuraient plusieurs occasions franches, parfois déjouées par Elana.

Avec Didot comme chef d'orchestre, le TFC terminait en trombe une période au cours de laquelle les tentatives de Capoue (21e, 28e et 43e) ou de Sissoko, après une combinaison dans les 18 mètres (36e) ne trouvaient pas de conclusion heureuse.

Les Brestois, en l'absence de leur meilleur buteur Grougi (6), suspendu, se contentaient de contrer, même s'ils étaient les premiers à déclencher les hostilités. Au sein d'une équipe fortement remaniée par rapport à celle ayant disposé (1-0) d'Auxerre samedi, Baysse, Ewolo et Roux débutant sur le banc, Ben Basat, en pointe, déclenchait un tir puissant (7e). Le même Ben Basat, après un relais de Touré, échouait dans une tentative repoussée du pied par Ahamada (24e).

A la reprise, Toulouse poussait mais ne parvenait pas à déchirer le rideau breton, même si le centre de Regattin était raté de peu par Bulut (51e) ou la tête puissante de Sissoko trouvait les mains d'Elana, dernier rempart solide (57e). Les hommes de Casanova croyaient toujours en leurs chances mais la frappe enroulée de Machado trouvait la barre (78e). Dans leur quête du but libérateur, les Toulousains s'exposaient aux contres, comme ce centre de Lesoimier passant devant le but d'Ahamada (86e).

Casanova: "On aurait pu passer, on aurait dû passer"

"On aurait pu passer, on aurait dû passer", a insisté l'entraîneur toulousain Alain Casanova, avant de féliciter ses joueurs pour leur "première partie de championnat remarquable".

Q: avez-vous le sourire après ce match nul?

R: "Le résultat ne peut pas me donner le sourire, mais la manière d'aller chercher les trois points, de tout mettre en oeuvre sur le plan technico-tactique, face à une équipe venue défendre et un gardien qui a fait ce qu'il fallait, ne peut que me satisfaire. Je regrette qu'on n'ait pas terminé l'année comme on l'a pratiquement fait, avec beaucoup de points à domicile. Je ne peux rien à reprocher à mes joueurs. Il y a eu beaucoup de qualité dans ce qu'ils ont fait. Il nous a manqué un peu de détermination dans les derniers mètres, un peu de justesse devant le but".

Q: voir un adversaire venir jouer défensivement signifie-t-il que vous faites peur?

R: "Je ne sais pas si on fait peur. Mais est-ce que Brest fait toujours la même chose à l'extérieur? Sur ce que j'ai vu, c'est une équipe qui cherchait à bien défendre. Les équipes savent qu'à domicile on impose une certaine pression et qu'on est capable sur nos deuxièmes mi-temps de faire la différence. Malgré ça, ce soir, on aurait pu passer, on aurait dû passer".

Q: trente et un points à la trêve, c'est plus positif?

R: "Oui, c'est très correct. Je félicite les joueurs parce qu'ils ont fait une première partie de championnat remarquable. On ne le dit pas assez. Quand on est le 13e budget et avec une équipe aussi jeune que la nôtre, se retrouver à la hauteur de Marseille, pas très loin de Lyon et d'autres grosses cylindrées, il y a tout lieu d'être satisfait. Mais ce qui me satisfait c'est la progression au fur et à mesure de la saison au niveau de notre jeu. On a su conserver nos qualités sur le plan défensif en étant pratiquement intraitable sur beaucoup de matches, et en même temps on a été capable de produire du jeu, soit à partir de la possession ou de la transition offensive. J'ai beaucoup de fierté par rapport à ça pour mes

joueurs. J'aurais voulu que l'équipe prenne les trois points pour bonifier celui pris à Montpellier et pour bien terminer (la première partie de saison, ndlr) à domicile".

Propos recueillis en conférence de presse d'après-match.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité