weekend noir sur les routes

Publié le Mis à jour le
Écrit par SC+AFP

Journée noire sur les routes, la pire de l'été, pour les départs en vacances

video title

Journée noire sur les routes

Tous les moyens sont bons pour prendre son mal en patience... Reportage sur la route des vacances qui a souvent débutée au pas de l'escargot

Avec quelque 750 kilomètres de bouchons cumulés à 12H30, la circulation se révèle
comme prévu très difficile sur les routes des vacances samedi, la journée, la pire
de l'été, étant classée noire dans le sens des départs et rouge dans le sens des
retours, au niveau national.

Depuis les premières heures de la matinée, le trafic n'a cessé de se densifier:
à 06H45, Bison Futé comptabilisait plus d'une centaine de kilomètres de bouchons
cumulés, près de 300 à 09H00, 493 quarante cinq minutes plus tard, puis 686 km
en cumulé, à 11H30, principalement en direction des plages, selon le Centre national
d'informations routières (CNIR).
 Le week-end dernier, le pic de bouchons avait atteint 520 kilomètres, contre 409
le week-end précédent et 319 pour celui du 14 juillet.
 Samedi, la circulation sur l'autoroute A10 Paris-Bordeaux était très dense: à
hauteur de Chartres, le Cnir a comptabilisé 24 km de ralentissements, puis près
de 30 km au niveau de la barrière de péage de Tours.
 Plus au sud, la jonction entre l'A10 et l'A83 (Nantes-Niort) créait un bouchon
de 30 km. Entre Poitiers et Bordeaux, le temps de parcours était de 3 heures 25
contre 2 heures 10 en temps normal.
 Enfin, à Biriatou, à la frontière avec l'Espagne, le bouchon était de 5 km.
 L'Autoroute du soleil (A7) était aussi envahie par les voitures. Le temps de parcours
entre Lyon et Orange était à 12H00 de quelque 4 heures et 10 minutes contre une
heure et 50 minutes en temps normal, a précisé le Cnir.
 Entre Lyon et Orange, le CNIR a relevé à midi 140 km de ralentissements.
 La circulation était dense aussi entre Orange et l'Espagne sur l'A9. Le Cnir a
ainsi comptabilisé 15 km de ralentissements à hauteur de Montpellier, une trentaine
à hauteur de Béziers, puis 13 km à Perpignan, à 12H00.
 

Au sud de Toulouse, la circulation était difficile sur 11 km en direction de Narbonne.
 Beaucoup de vacanciers ont emprunté l'A75 (Clermont-Montpellier), le Cnir comptabilisant quelque 55 km de ralentissements au sud de Clermont-Ferrand, 11 à hauteur de Saint-Flour, 20 à hauteur de Mende et 24 au Caylar, au nord de Montpellier.

En direction de la montagne, la circulation était aussi difficile: il fallait
patienter deux heures et 15 minutes pour passer le tunnel du Mont-Blanc vers l'Italie.
 

Dans le sens des retours, le trafic se chargeait peu à peu sur l'autoroute A7
entre Orange et Vienne, signalait-on au Cnir, qui a aussi signalé un ralentissement
de 8 km dans le sens sud-nord, sur l'A8, à hauteur d'Aix-en-Provence.
 

Des mesures de régulation de la vitesse - abaissement de la vitesse de 130 km/h
à 110 ou à 90 km/h - ont été mises en place sur certains tronçons.
 Les rocades de Rennes et de Caen, en direction de Paris, étaient aussi très chargées.
 De son côté, la SNCF attendait plus de 850.000 voyageurs dans 2.175 trains, un
week-end toutefois moins chargé que le week-end dernier, selon la compagnie. Celui
du 15 août sera aussi plus important.
 Aéroports de Paris (ADP) a prévu 800.000 passagers à Orly et à Roissy, contre
900.000 le week-end dernier.