INFOGRAPHIES. Bronchiolite : l'Occitanie dépasse le seuil épidémique

Publié le
Écrit par Marion Fontaine
Un enfant hospitalisé pour une bronchiolite et sa mère au service de pédiatrie d'un hôpital, le 20 octobre 2021 à Colmar (Alsace).
Un enfant hospitalisé pour une bronchiolite et sa mère au service de pédiatrie d'un hôpital, le 20 octobre 2021 à Colmar (Alsace). © Hervé KIELWASSER/L'ALSACE/MAXPPP

Cet automne 2021, l'épidémie de bronchiolite des nourrissons est précoce et importante. En Occitanie, le nombre de passages aux urgences a augmenté de 80 % en deux semaines. La faute à "un déficit d'immunité collective" selon le Conseil scientifique, le virus n'ayant quasiment pas circulé en 2020.

La France connaît une "augmentation forte et précoce" de l'épidémie de bronchiolite, alerte Santé publique France dans son rapport hebdomadaire du 20 octobre 2021. En une semaine, les passages aux urgences des enfants de moins de deux ans pour cas de bronchiolite ont augmenté de 33 %. 

À la mi-octobre, l'Occitanie ainsi que huit autres régions ont dépassé le seuil épidémique.

Les Hautes-Pyrénées, le Gers et la Haute-Garonne sont les départements les plus touchés de la région avec respectivement, sur 10 000 passages aux urgences toutes causes confondues, 1 504, 1 438 et 1 428 passages pour bronchiolite du nourrisson au 20 octobre 2021. 

"En général, le pic épidémique démarre mi-novembre et culmine à son sommet entre Noël et le Nouvel An avant de décliner", explique à Franceinfo le docteur Sébastien Kiefer, pneumopédiatre au centre hospitalier régional universitaire de Nancy (Grand-Est).

Une possible "épidémie de grande ampleur"

Déjà, dans un avis rendu le 5 octobre 2021, le Conseil scientifique s'inquiétait que l'épidémie de bronchiolite pouvait "être de grande ampleur compte tenu d’un déficit d’immunité collective acquise significatif pour les enfants nés après mars 2020"

En deux semaines, le nombre de passages aux urgences pour bronchiolite a augmenté de 80 % en Occitanie, passant de 618 pour la semaine du 27 septembre à 1 117 sur 10 000 passages toutes causes confondues, au 20 octobre. 

Le Conseil scientifique craint une pression sur le système hospitalier, d'autant plus qu'aucun vaccin ni traitement contre le virus responsable de la bronchiolite existe. "Habituellement, il est observé de l'ordre de 800 000 cas en France par période épidémique (habituellement de début novembre à fin mars, avec un pic fin décembre)", précise-t-il. 

Si la bronchiolite est une infection courante et la plupart du temps bénigne, elle est très contagieuse et peut nécessiter un passage aux urgences. Entre 2 et 3 % des bébés de moins d'un an sont hospitalisés chaque année pour une bronchiolite sévère, selon Santé publique France.   

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.