Interpellations dans l'Hérault et le Gard contre un réseau de cambrioleurs de caves

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Une vaste opération a été conduite ce mardi par 400 gendarmes dans 10 départements dont le Gard, l'Hérault, la Drôme, l'Ardèche, le Rhône et la Loire. L'enquête judiciaire menée à Valence porte sur un réseau d'une trentaine de personnes spécialisées dans les vols de vins et de voitures.

Par FD avec afp


Des gendarmes, dont des unités spécialisées comme les PI2G, PSPG et Psig, aidés de 9 équipes cynophiles, ont participé dès 6h00, ce mardi matin, à cette vaste opération menée dans la Drôme, l'Ardèche, l'Isère, le Vaucluse, le Gard, l'Ain, les Bouches-du-Rhône, l'Hérault, la Loire et le Rhône, a précisé une source judiciaire confirmant une information du Dauphiné Libéré.

"Au moins une vingtaine" de personnes ont été interpellées mardi dans une dizaine de départements du Sud-Est dans le cadre du démantèlement d'un important réseau de vols de vins, de voitures et d'oeuvres d'art, dans des domaines viticoles.


Les personnes interpellées, voleurs ou receleurs, sont issues majoritairement de la communauté des gens du voyage.

Elles sont soupçonnées d'avoir écumé de nuit, de nombreuses caves viticoles de la Vallée du Rhône, du Vaucluse, du Gard et de l'Hérault, dérobant les meilleurs crus pour "un préjudice énorme", volant des voitures haut-de-gamme et provoquant des dégradations au passage. Ces pilleurs de caveaux viticoles opéraient depuis plusieurs années.

"Certains ont peut-être réussi à s'échapper et les autres ont été placés en garde à vue" dans les gendarmerie locales, a ajouté cette source.


L'enquête dirigée par la brigade de recherches de Romans, dans la Drôme, avait débuté il y a plus d'un an à la suite de plaintes de viticulteurs.

Valence (26) : les gendarmes de la Drôme coordonnent l'enquête
Images F3 Rhône-Alpes

Une information judiciaire avait alors été ouverte pour "vols en bande organisée, recels en bande organisée et association de malfaiteurs".
Parmi les victimes, le domaine Garon, produisant du Côte-Rotie, l'un des crus les plus prestigieux de la Vallée du Rhône, s'était fait dérober en décembre dernier dans un entrepôt 1.800 bouteilles sur le point d'être expédiées en France et dans le monde.

Sur le même sujet

Les + Lus