Jardinage : le "regrowing" ou comment faire repousser ses fruits et légumes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurore Briffod

Écolo, ludique et accessible, ce terme qui veut dire "repousse" en français, est une technique qui permet de redonner une seconde vie aux restes de vos produits végétaux.

Nul besoin d’avoir la main verte. Il n’y a rien de plus simple que cette technique venue des États-Unis. Elle consiste à utiliser les épluchures et restes de fruits et légumes pour obtenir de nouvelles pousses et végétaux comestibles.

Carotte, céleri branche, pomme de terre, ciboule,… En quelques semaines voire quelques jours, une seconde vie est redonnée aux déchets, habituellement jetés au compost ou à la poubelle. Première chose à faire : réhydrater le reste du produit bio et non-traité en le mettant dans de l’eau. Après quelques temps, mettre la repousse en terre et trouver un endroit lumineux.

Cette méthode est utilisée depuis plusieurs années par Aurélie Murtin. Cette habitante du nord-ouest toulousain passe de nombreuses heures dans son jardin. Forte de son expérience, elle a décidé d’écrire un livre, "Cultivez vos déchets", afin de faire découvrir cette technique au plus grand nombre. "J’ai fait des fiches méthode, étape par étape, pour que tout le monde puisse l’utiliser. C’est aussi l’occasion de jardiner avec les enfants", témoigne-t-elle.

Rien ne se perd, tout se transforme

Dans son potager de 85 mètres carrés, elle s’inspire au quotidien de la permaculture et de l’agroécologie afin d’être la plus autonome possible. La passionnée partage également ses expériences sur les réseaux sociaux. Son but : rendre le jardinage accessible.  

Pas besoin d’un grand terrain ni d’être un expert, le rebord d’une fenêtre suffit pour se lancer dans le "regrowing". Pour les débutants, la passionnée conseille de commencer avec des carottes qui "repoussent très vite" ou le céleri branche. "Lorsque l’on cuisine, on enlève la base. Il suffit de la mettre dans l’eau pour que le bouquet reparte. Ensuite, on peut la mettre dans un pot ou en pleine terre."

À l’heure où beaucoup tentent de faire attention à leur alimentation et leur impact sur l’environnement, cette technique présente plusieurs avantages. "C’est l’occasion de jardiner gratuitement, tout en faisant du 0 déchet. Cela permet également de prendre conscience de la manière dont on se nourrit", avance Aurélie Murtin qui propose également des animations à ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure.