L'école à la maison au ralenti en Occitanie en raison d'une surcharge de connexions à l'ENT

Première journée d’école à la maison complexe en Occitanie pour les élèves du secondaire. L’espace numérique de travail, l’ENT, semble avoir été surchargé de connexions, mardi 6 avril, rendant l’accès impossible aux élèves et aux enseignants.

"Accès momentanément indisponible", c’est le message affiché ce mardi 6 avril dans la matinée sur les écrans d’ordinateurs de bon nombre d’élèves et de professeurs souhaitant se connecter à leur espace numérique de travail (ENT) dans la région Occitanie.
"Accès momentanément indisponible", c’est le message affiché ce mardi 6 avril dans la matinée sur les écrans d’ordinateurs de bon nombre d’élèves et de professeurs souhaitant se connecter à leur espace numérique de travail (ENT) dans la région Occitanie. © Alexandre MARCHI / MaxPPP

"Accès momentanément indisponible", c’est le message affiché ce mardi 6 avril dans la matinée sur les écrans d’ordinateurs de bon nombre d’élèves et de professeurs souhaitant se connecter à leur espace numérique de travail (ENT) dans la région Occitanie.

Connexion impossible

En Haute-Garonne, Christophe Manibal, secrétaire du SNES FSU et professeur de philosophie au lycée des deux rives de Toulouse fait état de sa surprise.

On pouvait penser que les soucis du 1er confinement étaient résolus. Et que cette fois nous pourrions entamer les cours à distance sereinement. Mais la connexion était impossible pour les collègues qui voulaient entrer en relation avec leurs élèves via Pronote.

Christophe Manibal, secrétaire du SNES FSU

Pour ce professeur de philosophie au lycée Rive Gauche de Toulouse ce lien est essentiel pour garder le contact avec les élèves. "Ca ne fait pas sérieux, ces dysfonctionnements dès le premier jour !" regrette-t-il.

Pas question pour ce représentant syndical de crier pour autant au scandale, mais il précise : "on va dire que cette semaine ce n’est pas dramatique s’il existe des couacs. Mais il faut absolument que tout soit opérationnel pour le retour des vacances de printemps."

Un serveur sous dimensionné

Le serveur était-il sous dimensionné ? C’est en tout cas l’analyse que font les utilisateurs de la plateforme en Occitanie. Pierre Priouret est le secrétaire académique du Snes-Fsu et, selon lui, le manque d’anticipation est à l’origine du problème. "L’outil était sans doute mal calibré pour faire face à un surcroit de connexions ce mardi matin à 8h. L’annonce de la fermeture des écoles à la veille d’un week-end de Pâques a compliqué sans doute le travail des maintenances informatiques."

Impossible de joindre directement  la société Kosmos. C’est elle qui gère les espaces numériques de travail pour la région Occitanie. Les données sont stockées à Toulouse au sein de N France. Injoignable également. De son côté la Région Occitanie indique que  les problèmes de connexions rencontrés ce mardi ont été plus sensibles sur l’ouest de la région. Un point sur les incidents a été demandé au prestataire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 éducation