Cet article date de plus de 7 ans

3 questions (et 3 réponses) sur le chantier du viaduc du Viaur

Le viaduc de Viaur entame sa deuxième phase de rénovation. La circulation va être rouverte aux trains mais le chantier va se poursuivre pendant encore une grosse année. Petit tour d'un chantier d'exception.

Le Viaduc du Viaur, c'est quoi ?

Le viaduc du Viaur est un ouvrage d’art ferroviaire situé sur la ligne ferroviaire Albi-Rodez, à cheval entre les départements du Tarn et de l’Aveyron. Il franchit la vallée du Viaur entre les gares de Tanus dans le Tarn et de Naucelle dans l'Aveyron. Composé de 3 800 tonnes d’acier, d’une longueur de 460 mètres et d’une hauteur de 116 mètres au-dessus de la rivière, conçu par l’ingénieur Bodin, il a été inauguré en 1902 et est inscrit depuis 1984 à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Qu'est ce qu'on va lui faire ?

Sa rénovation est inscrite au Plan Rail Midi-Pyrénées dans le cadre du programme de renouvellement. Elle a pour objectif de pérenniser la structure de l’ouvrage. Il faut refaire la protection anticorrosion, qui n'a pas été changée depuis les années 80. Pour ce faire, il faut intégralement décaper le viaduc et le repeindre. La protection sera constituée de 3 couches de peinture. La future couleur de l’ouvrage sera « gris lumière », une nuance très proche de l’existante. Les travaux consistent également à renouveler la voie ferrée et effectuer quelques réparations métalliques. Le tout sur 2 ans.

La deuxième phase du chantier début ce mois-ci et va durer jusqu'à fin décembre 2015, sans fermeture de ligne. Elle concerne les arches de l’ouvrage.  

En quoi est-ce un chantier important ?

Quelques chiffres parleront d'eux-mêmes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
travaux publics travaux ferroviaires sncf