Aveyron : “Alerte Képi” une opération participative pour signaler la présence de légionnaires

© MaxPPP
© MaxPPP

Le collectif Gardem Lo Larzac, déteste quand les légionnaires sortent de leur camp militaire du Larzac, même pour barouder. Alors pour contre-attaquer, il lance l'opération "Alerte Képi" pour détecter les légionnaires en uniforme en dehors de leur camp de la Cavalerie. 

Par Anissa Harraou

Le collectif Gardem Lo Larzac ne supporte que les légionnaires du camp militaire de la Cavalerie sortent de leur zone attitrée. Si la présence des légionnaires s'est imposée, mal gré bon gré, dans cette partie du Larzac, les habitants eux, sont déterminés à surveiller les allées et venues des militaires. 

Sur leur page facebook, un communiqué datant du 11 mars dernier dénonce la présence de légionnaires "en uniforme de guerre", se promenant tranquillement dans la ville. Il n'en faut pas plus aux réfractaires pour crier à la trahison :

"Il avait été promis par les défenseurs de l'arrivée de la 13e DBLE que les légionnaires resteraient confinés dans l'enceinte actuelle du camp militaire du Larzac".

En réponse à ce qu'ils estiment être une transgression des règles, le collectif Gardem Lo Larzac vient de lancer sur Facebook l'opération "Alerte Képi", "un jeu coopératif et participatif", invitant "tout un chacun(e) à (leur) signaler toute activité des militaires hors des limites actuelles du camp du Larzac".

Un cause à défendre comme une autre ? Rien n'est moins sûr. 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus