Merouane Benahamed quitte Saint-Affrique où il était assigné à résidence

Merouane Benahamed, condamné en 2006 pour avoir programmé les attentats de Paris, leader de la filière jihadiste tchéchène, quitte Saint-Affrique pour un autre lieu d'assignation encore inconnu.

Il doit partir ce vendredi. 

Condamné en Algérie, il est inexpulsable
Assigné à résidence dans un hôtel de Saint-Affrique depuis début octobre 2015,  Merouane Benahmed, 42 ans, un ancien membre du Groupe islamique armé (GIA) est interdit de territoire français depuis une condamnation en 2006 pour avoir projeté des attentats terroristes à Paris. Mais comme il est également condamné à mort par contumace dans son pays d'origine, il ne peut y être expulsé. Depuis sa sortie de prison en 2011, il suit donc un étrange parcours d'assignations à résidence en France.

Sous haute surveillance 
La Cour européenne des droits de l'homme a rendu un avis défavorable à son extradition en raison des risques encourus. Depuis, "dans l’attente de trouver un pays tiers susceptible de l’accueillir, il a été décidé de le placer sous un régime d’assignation à résidence, en limitant par mesure de sécurité sa liberté de circulation à un périmètre restreint et en l’obligeant à se présenter quatre fois par jour auprès des services de la gendarmerie.
Son nouveau lieu de résidence est encore inconnu.

Vidéo : le reportage de Mathilde de Flamesnil et Régis Dequécker


L'assigné à résidence quitte la ville