Aveyron : André At (LR) se retire des législatives, Anne Blanc (En Marche!) seule au second tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery
André At et Anne Blanc, photographiés en janvier dernier au Conseil départemental de l'Aveyron
André At et Anne Blanc, photographiés en janvier dernier au Conseil départemental de l'Aveyron © L. Tazelmati / France 3

André At, candidat des Républicains dans la 2ème circonscription de l'Aveyron ne sera pas candidat au second tour. Il avait pourtant été qualifié face à Anne Blanc (En Marche !). Il n'y aura donc qu'une seule candidate au second tour. 

Le scénario est inédit. Il n'y aura dimanche 18 juin qu'une seule candidate sur la 2ème circonscription de l'Aveyron : Anne Blanc (LREM) n'a en effet plus d'adversaire.

Dimanche, c'est elle qui est arrivée en tête avec 38,72 % des voix. André At (Les Républicains) est arrivé second. Mais avec 20,18 % des sufffrages exprimés et une participation à 59 %, il n'a pas obtenu les 12,5 % des inscrits nécessaires pour être automatiquement au second tour. C'est son rang, en deuxième position, qui lui a valu d'être repêché. 


Pour André At, la messe est dite : les électeurs ont choisi la candidate d'En Marche, Anne Blanc, dès le premier tour. Il a donc décidé de ne pas se présenter au second tour. 

Pascal Mazet, le candidat de la France Insoumise arrivé en 3ème position, a fait savoir dans un communiqué que la deuxième place étant désormais vacante, il allait déposer sa candidature en préfecture. Mais le code électoral est clair. Dans ce cas, seuls les deux premiers peuvent se qualifier pour le second tour. Si l'un d'eux renonce, alors le candidat restant est seul en lice. Ce sera le cas d'Anne Blanc à qui il suffira d'une seule voix pour être élue députée !

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.