Le phénomène en plein essor des "go-fast" en Midi-Pyrénées

La dernière arrestation dans la région d'un "go-fast", voiture très puissante bourrée de drogue, remonte au 19 juin au péage autoroutier de Toulouse-sud. Par sa situation géographique frontalière, Midi-Pyrénées est au coeur du développement de ce phénomène, qui s'adapte avec le temps.

Un "go-fast" interpellé par la douane
Un "go-fast" interpellé par la douane
L'interpellation le 19 juin dernier de deux trafiquants de drogue et la saisie d'une centaine de kilos de résine de cannabis au péage de Toulouse-sud au terme d’une spectaculaire course-poursuite et après une fusillade est venu rappeler à la une de l'actualité régionale la réalité d'un phénomène inventé au milieu des années 90 par les caïds des cités.

Un trafic de plusieurs tonnes de produits stupéfiants emprunte ainsi chaque année routes et autoroutes de Midi-Pyrénées, généré par la proximité de la frontière avec Andorre et l'Espagne, et particulièrement bien organisé à très vive allure au volant de grosses berlines.

Face à eux, douanes, police et gendarmerie tentent de repérer ces trafics et d'intervenir sans dommages co-latéraux. Mais les trafiquants s'adaptent, au volant de véhicules plus discrets mais toujours précédés d'un ou plusieurs véhicules éclaireurs.

Voir en vidéo le dossier sur le "go-fast" en Midi-Pyrénées, préparé par Julie Valin et Thierry Villéger :

Des "go fast" très déterminés

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers