• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le TFC, toujours à la peine à Ajaccio, concède le match nul 2 à 2 face à la lanterne rouge

Le regard perdu de l'entraîneur toulousain Dominique Arribagé à l'issue d'un nouveau match problèmatique / © AFP
Le regard perdu de l'entraîneur toulousain Dominique Arribagé à l'issue d'un nouveau match problèmatique / © AFP

Toulouse a concédé le match nul (2-2) en Corse face à la lanterne rouge, le Gazélec Ajaccio, samedi soir au stade Ange-Casanova pour la 9e journée du championnat de ligue 1. Le TFC stagne à la 17ème place du championnat, aux portes de la zone rouge.

Par VA, avec AFP

Si le Gazélec Ajaccio, lanterne rouge, ne décolle pas, le "Téfécé" n'avance guère, bloqué à la 17e place du championnat. En concédant ce nouveau match nul 2 à 2 à Ajaccio, les Toulousains restent bloqués à l'entrée de la zone de reléguation. depuis leur succès en première journée du championnat de Ligue 1, face à Saint Etienne au Stadium (2-1), les Violets n'ont toujours pas gagné de match. Et à l'extérieur, il faut remonter la saison dernière, 15 match en arrière, le 18 avril, pourrelever une victoire à Lorient sur le score de 1 à 0.
Le compte-rendu du match de YO D'Amontloir

Samedi soir, le Gazélec a mené 2-1, grâce à Grégory Pujol (44) avant de se faire rejoindre sur un but contre son camp d'Issiaga Sylla, prêté cette saison au club corse par...Toulouse (49).

Si Tisserand allumait la première banderille (9), les deux gardiens passaient une confortable soirée jusqu'à un ballon de Pesic converti par l'attaquant danois Martin Braithwaite seul face à Maury (21).

Le TFC croyait alors avoir fait le plus dur mais les Corses égalisaient dans la foulée par l'attaquant Kévin Mayi sur un corner joué à deux entre Sylla et Boutaïb (25).

Le match s'animait enfin et il fallait même un retour inespéré pour les Corses de Bréchet devant Pesic pour éviter le deuxième but toulousain (31).

Le Téfécé prenait ensuite le contrôle des opérations et s'offrait une belle occasion sur un coup franc de Regattin bien claqué par Maury (43). Mais sur le contre, le GFCA, très opportuniste, prenait l'avantage par l'attaquant Grégory Pujol d'une reprise au premier poteau à la suite d'un raid fulgurant de Mayi (44).

Dès la reprise, les Toulousains remettaient les pendules à l'heure toujours par Braithwaite d'un tir croisé contré par le défenseur international guinéen Sylla (49). Ce but assommait des Ajacciens amorphes qui éprouvaient les pires difficultés à s'approcher du but adverse.

Les hommes de Dominique Arribagé prenaient le jeu à leur compte et leur fluidité leur permettait de mettre la défense ajaccienne sous pression. A l'entame du dernier quart d'heure, les Corses se réveillaient. D'un missile de 35 mètres, Ducourtioux trouvait l'arrête droite d'Ahamada battu (77). Le GFCA finissait plus fort mais le score en restait là.

Un score qui n'arrangeait pas vraiment les affaires des deux équipes d'un point de vue comptable: le TFC reste sous la menace du bas du tableau et le Gazélec court toujours après son premier succès.

La déclaration de Dominique Arribagé, l'entraîneur de Toulouse, après le match

"On doit se contenter du résultat nul car nous n'avons pas les moyens, en l'état, d'aller chercher une victoire. On doit mener au score à la pause et, au lieu de cela, on doit courir après la marque. Durant la mi-temps, j'avais insisté sur le fait que l'on ne devait pas partir à l'abordage. On est parvenu à égaliser d'entrée de seconde mi-temps mais nous avons été incapables de viser plus. Actuellement, on n'est pas assez performants pour espérer mieux. Il va falloir se remettre au travail et prendre des points si on veut monter rapidement au classement".

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus