« Les Pyrénées masquées » un documentaire sur les rituels ancestraux du Carnaval d'un bout à l'autre des Pyrénées

Le Documentaire “Les Pyrénées Masquées”, nous emmène dans plusieurs régions et villages de la chaîne Pyrénéenne, à la découverte des rituels primitifs du Carnaval : des vallées de l’Aragon, en passant par la Navarre, le Pays Basque et les Pyrénées-Orientales.

Carnaval d'Ituren et Zubieta, dans la région du Haut-Bidassoa au nord de la Navarre
Carnaval d'Ituren et Zubieta, dans la région du Haut-Bidassoa au nord de la Navarre © Domingo Moreno

Pendant l’hiver, dans les vallées Pyrénéennes, le coeur de l’ancien esprit du Carnaval bat encore.

Dès la fin du mois de janvier, les festivités commencent dans certaines régions des Pyrénées. Des fêtes toujours liées aux rythmes vitaux de l’homme et de la nature. L’animal y est représenté pour exprimer ce qu'il y a de plus primitif. Une conception unique de la fête et des traditions qui varient selon les régions ou les coutumes.

Dans certaines traditions du Carnaval, l'homme déguisé en ours, est censé acquérir la psychologie de l'animal pour subir une véritable métamorphose
Dans certaines traditions du Carnaval, l'homme déguisé en ours, est censé acquérir la psychologie de l'animal pour subir une véritable métamorphose © Domingo Moreno

Dans la région du Haut-Bidassoa au nord de la Navarre, les fêtes du Carnaval commencent fin janvier. Au village de Zubieta, des hommes vêtus de peaux de moutons, sonnailles au corps, débutent le rituel par une quête de maison en maison. Dans le village d'à côté, à Ituren, le début du cérémonial se prépare autour d’un grand déjeuner commun.

Ailleurs, en Pays Catalan, dans le Haut-Vallespir, du côté de Saint-Laurent-de-Cerdans, Arles-sur-Tech, ou encore Prats-de-Mollo, les fêtes traditionnelles du Carnaval, célèbrent l’ours. Elles ont des variantes, mais préservent toujours les codes ancestraux, si chers aux coeur des habitants.

A Bielsa en Aragon, le Carnaval est l'un des plus primitifs des Pyrénées. Les « Trangas », personnages masqués avec des cornes, ont le visage peint en noir avec de la suie et de l’huile. Leur aspect diabolique terrifie l'assistance. Ils défilent dans les rues et sèment la pagaille. Pendant ce temps, les « Madamas » se préparent. Les jeunes femmes se vêtissent de robes avec des rubans de milles couleurs, cousus avec des épingles. Ces rubans symbolisent la pureté. Un travail minutieux de toute une année. 

Carnaval de Bielsa en Aragon. Les deux jeunes "Madamas" aux robes enrubannées, prennent le bras, du "Trangas" mi homme, mi-bouc, au visage recouvert d'huile et de suie.
Carnaval de Bielsa en Aragon. Les deux jeunes "Madamas" aux robes enrubannées, prennent le bras, du "Trangas" mi homme, mi-bouc, au visage recouvert d'huile et de suie. © Domingo Moreno

Chaque année, de l’Espagne à la France, du Pays Catalan au Pays Basque, les fêtes de Carnaval, tant attendues par les populations locales, sont créatrices de liens entre les territoires.

Un documentaire de Domingo Moreno, où la célébration du carnaval s’évoque tel un récit de voyage, avec des témoignages et un regard anthropologique.

Fête de l'ours à Prats-de-Mollo dans les Pyrénées Orientales
Fête de l'ours à Prats-de-Mollo dans les Pyrénées Orientales © Domingo Moreno

A voir mercredi soir 10 février 2021, vers Minuit 20.

Documentaire "Les Pyrénées masquées"
Un film de Domingo Moreno
Une coproduction Domingo Moreno P.C. et France 3 Occitanie

Un film tourné avant la pandémie.

En 2021 et en raison de la crise sanitaire, les festivités du carnaval sont annulées. Exceptionnellement, le Haut-Vallespir ne fêtera pas l'ours cette année. Des célébrations reportées à l'année prochaine.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pyrénées nature montagne documentaires culture carnaval fêtes locales événements sorties et loisirs