Bal musette en discothèque, le pari réussi en boîte de nuit à Cahors

Publié le
Écrit par Colette Aubert

La seule discothèque de Cahors se transforme en dancing musette deux dimanches après-midis par mois, avec orchestre et piste de danse aménagée. Succès garanti auprès des séniors.

C’est l’incontournable des sorties nocturnes lotoises, mais aussi désormais, des dimanches après-midis ! Deux dimanches par mois, la seule boite de nuit de Cahors, le Divo, se métamorphose en dancing musette. Pour le plus grand bonheur de Josie, retraitée et amatrice de danse. "C’est formidable, c’est ce qu’il nous manquait. On n’avait rien le dimanche après-midi, là c’est l’idéal", se réjouit-elle.

Relocaliser le thé dansant 

Depuis la fermeture du dernier dancing il y a trois ans, les amateurs de danse devaient souvent se rendre dans le département voisin pour pouvoir participer à ce genre d’évènement. À Cahors, seul l’espace Valentré accueillait encore, un mardi par mois, le thé dansant du CCAS. "Prendre la voiture l’hiver, faire 55 ou 60km, il faut y aller, mais c’est surtout il faut revenir !, s’exclame Stéphane Algay, à l’origine de l’organisation au Divo. Et quand tu as dansé deux ou trois heures sur une piste de danse, tu es fatigué."

Le propriétaire des lieux, lui, est enchanté de la nouvelle fonction de son établissement. "Je ne savais pas si le lieu se prêtait à ce genre d’activité, confie Gérald Clément. Ils sont venus, ont trouvé le lieu sympa, sourit-il. On a essayé, et de plus en plus, ça marche." Et attention, dress code (presque) obligatoire. "Le plus important, c’est les chaussures. Ce sont elles qui savent danser. On les suit, comme ça, pas de faux pas. Et puis, il y a un pantalon gris, et une chemise ou chemisette" résume Serge, danseur aguerri.  

Musique d'orchestre

Ici, pas de DJ ou de disques, pour le thé dansant la musique a été confiée à un orchestre. Les projecteurs ont également été modifiés pour l’éclairage de la piste de danse. Mais si la salle change, les souvenirs, eux restent intacts. Marie, aujourd’hui à la retraite, est une ancienne habituée des lieux. "Avant ça s’appelait le Sherlock, se souvient-elle, et on venait danser le soir, le vendredi ou le samedi. On venait de Puy-l’Evêque." Quoi de mieux que d'y revenir des années plus tard ?

Le prochain thé dansant au Divo aura lieu le 2 avril prochain. Comptez 10 euros par personne pour l’entrée et le goûter. Afin de rejoindre la discothèque, une navette (2 euros l’aller-retour) est mise en place depuis le parking relais de l’Archipel.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité