Déchets végétaux : l'alerte des pompiers du Lot après des feux non-maîtrisés

Publié le

Les pompiers du Lot sont confrontés, depuis quelques jours, à des écobuages qui échappent à leurs auteurs, et mobilisent des moyens humains et matériels. Le brûlage des déchets végétaux est strictement interdit pour les particuliers.

Les pompiers du Lot alertent sur les écobuages. Depuis quelques jours, "le centre de traitement de l’alerte des pompiers du Lot observe depuis plusieurs jours une multiplication d’écobuages qui échappent à leurs auteurs et entraînent un engagement de moyens de secours", indiquent les pompiers du département.

Le problème est que ces interventions mobilisent des moyens humains et matériels conséquents, réduisant ainsi la disponibilité opérationnelle du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) du Lot pour d’autres interventions.

Ecobuages interdits en tout temps

Par conséquent, les soldats du feu du département appellent au civisme des citoyens mais aussi à la prudence et au respect des règles. Pour rappel, cette pratique par des particuliers est strictement interdite en tout temps, et a donné lieu à un arrêté préfectoral permanent.

"Au lieu de brûler les déchets des parcs et des jardins, que ce soit des particuliers ou des collectivités, il est recommandé de les valoriser sur place (compostage, broyage) ou bien de les conduire dans des déchetteries équipées". Les feux de chantier sont eux-aussi interdits et l’écobuage (le brûlage de végétaux en place) des résidus de culture est également proscrit.

135€ d'amende pour les contrevenants

Dernière précision : l’usage du feu est autorisé seulement pour la destruction de déchets végétaux par certains professionnels comme les pépiniéristes, les forestiers et les agriculteurs, sous certaines conditions (vitesse du vent, surfaces, surveillance…)

Les gendarmes du Lot rappellent que cette pratique est passable d’une amende de 135€ en cas de non-respect de l’arrêté préfectoral.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité