Écobuages : les feux se multiplient, les pompiers du Lot appellent au civisme

Depuis le début du confinement les Pompiers du Lot ont dû intervenir sur 18 départs de feux qui ont détruit, au total, un peu plus de 8 hectares. Ils en appellent au civisme des Lotoises et des Lotois, à la prudence et au respect des règles. Notamment en raison des conditions météo actuelles. 
Des incendies provoqués par des écobuages trop nombreux dans le Lot
Des incendies provoqués par des écobuages trop nombreux dans le Lot © Les pompiers du Lot
Plus de 3 semaines sans précipitation, un vent persistant qui finit d’assécher la végétation et les sols.  

Avec les conditions météorologiques que connait le Lot depuis quelques jours et la tentation grandissante de certains, en cette période de confinement, de procéder à des écobuages, le nombre d’interventions pour feux de végétation a augmenté de manière significative.

18 départs depuis le début de l’année et 6 en 3 jours lors du week-end du 4 au 6 avril. Une recrudescence alarmante, qui interpelle les services de secours du Lot.

Tout le département est concerné, les incendies sont dus à des brûlages de déchets verts ou à des écobuages mal maitrisés.

18 hectares sont déjà partis en fumée et avec la sécheresse actuelle qui persiste, les Lotoises et les Lotois sont appelés à la prudence et au respect des règles.
 

Un civisme nécessaire en cette période de crise épidémique, car les secours sont déjà mobilisés sur d’autres fronts, avec des procédures plus lourdes à mettre en œuvre. Ces interventions perturbent l’activité.

Sur la zone de défense Sud qui comprend les SDIS d’Occitanie et de la région PACA, le risque incendie est presque à son plus haut niveau. Et la pluie n’est pas attendue dans les prochains jours.
 
Des interventions qui pourraient être évitées
Des interventions qui pourraient être évitées © Les pompiers du Lot

Même si les départs de feux n’ont pas augmenté par rapport à l’année dernière sur la même période, les pompiers insistent et en appellent à la responsabilité de chacun : n’exposez pas inutilement à des interventions qui pourraient largement être évitées.

La réglementation départementale dans ce domaine est très stricte. La préfecture a pris un arrêté en ce sens. Les contrevenants sont passibles d’une amende de 450€.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société incendie faits divers pompiers confinement : conseils pratiques santé