Occitanie : des fromages Rocamadour du Lot, contaminés par la bactérie Escherichia coli retirés de la vente

Plusieurs lots des célèbres petits fromages de chèvre de Rocamadour viennent d'être retirés de la vente. Distribués en Occitanie dans plusieurs grandes enseignes, les fromages sont contaminés par la bactérie Escherichia coli et ne doivent pas être consommés. Prudence.

Des fromages Rocamadour AOP, produits dans le Lot.
Des fromages Rocamadour AOP, produits dans le Lot. © FTV

Ce sont des barquettes bois AOP de 105 grammes (3X35G), originaires du Lot qui ont été contaminées par la bactérie Escherichia coli, dite "E.coli". Ces fromages ont été commercialisés dans plusieurs enseignes : Leader Price, Géant Casino et Franprix.

"Rappel consommateurs" 

Le rappel de produits publié sur le site des alertes des produits dangereux du gouvernement précise qu'en présence de la bactérie Escherichia coli, il y a une conduite à tenir : "Ne plus consommer, rapporter le produit au point de vente et détruire le produit".

Quels sont les risques ?

Les intoxications à l'Escherichia coli peuvent entraîner, dans la semaine qui suit la consommation, des gastro-entérites éventuellement hémorragiques, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre, et pouvant être suivis de complications rénales sévères chez les enfants.

L'AOP Rocamadour

Ce petit fromage au lait cru entier, rond et plat fait partie de la famille des cabécous. L’affinage de ce fromage qui possède son appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis 1995, est réalisé en hâloir ou en cave. Il est produit sous forme de palet de 35 grammes, 6 cm de diamètre et 1,6 cm de hauteur.

Aujourd’hui, la zone d’appellation compte 16 500 chèvres et plus de 10,9 millions de litres de lait sont transformés chaque année en AOP Rocamadour.

Un nouveau coup dur après une année difficile

Depuis le 1er confinement, l’AOP Rocamadour a vu ses ventes s’effondrer. Certains producteurs ont accusé une baisse de 90%. Une première dans l’histoire de ce fromage de chèvre AOP dont 36 millions d’unités sont produites chaque année.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société consommation économie agro-alimentaire agriculture alimentation