PORTRAIT. Un nageur "givré" s'entraîne dans le Lot pour les championnats du monde en eau glacée

Un habitant du Lot, Thierry Baron, va participer aux championnats du monde de nage en eau glacée. Du 11 au 15 janvier 2023, il va nager dans une eau à moins de 5 degrés.

Cet hiver et pour la première fois en France, les championnats du monde en eau glacée vont se dérouler à Samoëns en Haute-Savoie du 11 au 15 janvier 2023. Sur quatre jours de compétition, 400 athlètes venus de plus de 33 pays s’affronteront dans un bassin de 25 mètres avec une eau à moins de 5 degrés.

Un Cadurcien aux championnats du monde d'eau glacée

Qualifié sur le 500 mètres nage libre, le 250 mètres nage libre, le 100 mètres brasse, le 100 mètres 4 nages, le 50 mètres dos et le 50 mètres papillon dans la catégorie d’âge 65-69 ans, Thierry Baron va participer aux championnats du monde en eau glacée.

J’ai appris officiellement hier soir que je suis qualifié pour ces championnats du monde.

Thierry Baron

Natif de Normandie, Thierry Baron 66 ans vit à Cahors depuis quarante ans. Retraité, il a travaillé dans le social et tous les étés, il parcourt le Lot pour faire des remplacements de maître-nageur.

Après une jeunesse "en dehors des clous", Thierry Baron a "trouvé des solutions à son mal-être en nageant".

Je suis un passionné de l’eau, je nage énormément depuis plus de 33 ans. Je pratique le triathlon aussi pour maîtriser cette passion.

Thierry Baron

Depuis 1989, il nage dans les lacs, les rivières, les mers et les océans. C’est un élément qu'il maîtrise bien. "L’avantage avec le triathlon c’est que je suis resté en contact avec la natation et surtout les éléments. Il y a 5 ou 6 ans, j’ai découvert l’eau libre et je participe chaque année à des coupes de France en eau libre", précise Thierry Baron.

En 2010, au Pays Basque il a découvert qu’il y avait des gens qui nageaient toute l’année dans l’océan sans combinaison et "ça a été un déclic, ça a été un choc important pour moi". "Au Pays Basque, c’est une communauté qui se réunit pour pratiquer une discipline qui a des vertus et des répercussions sur la santé du corps", témoigne Thierry Baron.

À ce moment-là, j’ai commencé à m’intéresser à l’eau froide et à l’étudier pour voir comment le corps réagissait en nageant dans de l’eau à 15 degrés ou moins.

Thierry Baron

Avec le temps et l'entraînement, son corps s'est bien habitué à l'eau froide et il "éprouve maintenant du plaisir à nager dans l’eau froide". 

Je me suis habitué à nager dans des lacs l’hiver où la température de l’eau avoisine les 5 degrés, où j’ai fait des séances de 15 minutes.

Thierry Baron

Les bienfaits de la nage en eau glacée

La nage en eau glacée est une discipline en plein essor et les compétitions se multiplient depuis quelques années. Un challenge des givrés inter-entreprise aura lieu le 14 janvier 2023 lors des championnats du Monde à Samoëns.

Si des précautions sont à prendre avant de se jeter à l’eau, les plongeons sont interdits, la nage en eau glacée aurait des effets bénéfiques sur le corps humain :

  • libération d’endorphine,
  • augmentation de la température corporelle,
  • augmentation du flux sanguin,
  • l’eau froide augmente les lymphocytes dans votre organisme et renforce l’immunité.