Transports : la coopérative du Lot Railcoop obtient sa licence d'entreprise ferroviaire

C'est officiel, la coopérative lotoise Railcoop, qui oeuvre pour le redémarrage de lignes de chemin de fer abandonnées, vient d'obtenir la licence d'entreprise ferroviaire, indispensable pour faire circuler des trains. La société veut faire rouler des trains de fret à partir du 15 novembre.

C'est une nouvelle étape, et non des moindres, qui vient d'être franchie par la jeune société coopérative Raicoop, basée à Figeac, dans le Lot.

Railcoop a pour ambition de relancer le fret régional et des lignes voyageurs de chemins de fer abandonnées par la SNCF, notamment la transversale Bordeaux-Lyon. Après une première souscription qui a vu la rejoindre 9 142 sociétaires, puis la recherche du matériel roulant, voici qu'une licence d'entreprise ferroviaire vient de lui être délivrée. Le premier sésame pour pouvoir prétendre faire rouler des trains en France.

Un arrêté publié ce mercredi 22 septembre 2021 au Journal Officiel atteste de ce succès. "Il est délivré à la société Railcoop une licence d'entreprise ferroviaire valable pour effectuer des services de transport de voyageurs, de transport de marchandises et de traction seule", indique l'arrêté daté du 14 septembre.

"On est très content", assure Alexandra Debaisieux, directrice générale déléguée de Railcoop jointe par France 3 Occitanie ce matin. "C'est la concrétisation de plusieurs mois de travail mais aussi le début de l'aventure". 

La prochaine étape pour Railcoop, c'est d'obtenir maintenant le certificat de sécurité délivré par l'Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) mais là encore, les dirigeants de Railcoop ont l'air plutôt sereins. 

On devrait en savoir plus le 10 novembre prochain mais nous sommes assez confiants, il n'y a pas de points bloquants dans le dossier.

Alexandra Debaisieux, directrice générale déléguée de Railcoop

Le fret d'abord

Une date importante puisque Raicoop a annoncé il y a plusieurs mois son intention de lancer sa première ligne de fret, le 15 novembre 2021, entre Viviez-Decazeville en Aveyron et le hub logistique de Saint-Jory en Haute-Garonne. La commercialisation est déjà commencée, des entreprises de la région se sont manifestées pour faire acheminer par cette ligne des palettes de matériels et produits divers. 

Premiers voyageurs en 2022

Ensuite est prévue la réouverture de la ligne ferroviaire voyageurs Bordeaux-Lyon, abandonnée par la SNCF car jugée peu rentable. "On est en train de finaliser l'acquisition du matériel roulant", explique Alexandra Debaisieux. "On devrait pouvoir tenir notre objectif d'ouverture de la ligne en juin 2022". 

Enfin, détail d'importance, la souscription est à nouveau ouverte chez Railcoop : toute personne, physique ou morale, peut rejoindre l'aventure de cette jeune coopérative lotoise dont le rêve, né de l'ouverture à la concurrence du marché du transport ferroviaire, est en train de devenir réalité.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports sncf environnement aménagement du territoire