Dans le Lot, "Ô la belle vie" nous dévoile les trésors de la discrète vallée du Célé

Publié le Mis à jour le

Sophie Jovillard, nous emmène dans le Lot, à la découverte du patrimoine de la vallée du Célé, à commencer par les peintures rupestres de la grotte du Pech Merle, jusqu'aux empreintes de l'égyptologue, Jean-François Champollion.

Dans le lot, de Bouziès à Figeac, la rivière du Célé longe les hauts plateaux calcaires du Quercy. Ici, sur une cinquantaine de kilomètres, les traces de la présence humaine s’inscrivent dans la roche : villages aux creux des falaises, habitations troglodytes, empreintes et grottes préhistoriques. Depuis des millénaires, la sauvage et discrète vallée du Célé fait de la pierre, un témoin privilégié de son histoire.

Dans "Ô la belle vie", Sophie Jovillard nous invite à découvrir un patrimoine hors du commun, de Cabrerets à Figeac, en passant par Marcilhac-sur-Célé.

La grotte du Pech Merle

A Cabrerets, Sophie part explorer la grotte du Pech Merle. Avec Bertrand Defois, directeur du site préhistorique, ils s’engouffrent à une trentaine de mètres sous terre, pour un voyage à travers les millénaires : "une capsule spatio-temporelle".

La grotte peinte par nos ancêtres préhistoriques nous livre une première peinture : une frise noire avec vingt-cinq animaux dessinés à l’oxyde de manganèse, métal très recherché après l’invention de l’électrométallurgie. Plus loin, un autre chef d’œuvre : les chevaux ponctués. Un dessin considéré comme un véritable trésor de la préhistoire. Ici, le manganèse a été recouvert de charbon de bois, ce qui a permis d’évaluer l’oeuvre à 29 000 ans.

Sur les parois, comme au pochoir, sont dessinées des mains, figures les plus courantes de l'art pariétal préhistorique. Les contours sont tracés par différents procédés, comme le crachis ou le soufflet. La technique consiste à mettre de la peinture dans sa bouche pour la projeter sur la roche. Une peinture composée de charbon mais aussi d’ocre, célèbre matière friable aux couleurs de rouge-orangés et messager privilégié de l’art pictural.  

L’abbaye de Marcilhac-sur-Célé

Un peu plus loin, à Marcilhac-sur-Célé, le père Guillaume, se passionne pour son abbaye, un des joyaux de la vallée du Célé. Construite au début du IXème siècle par les bénédictins de Moissac, la majestueuse abbaye a connu les affres de l’histoire. Aujourd’hui, même si elle est en partie en ruine, le père Guillaume se démène pour la restaurer et la réhabiliter "J’ai eu un vrai coup de cœur pour cet endroit. Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais quand on y entre, on est saisi par la beauté des lieux" raconte t-il à Sophie. Financements participatifs, défis sportifs, tout fait office de mobilisation avec un groupe de bénévoles : plongeon dans la rivière ou saut en parachute avec le club de parachutisme de Cahors pour récolter des fonds et restaurer par exemple, l’orgue de l’abbaye.

Champollion, le déchiffreur de hiéroglyphes

Le célèbre égyptologue français, Jean-François Champollion est un enfant du pays. Né à Figeac en 1790, il grandit dans la librairie de son père, au milieu des livres et des langages antiques. Passionné d’écritures anciennes, le scientifique se spécialise dans le décryptage des hiéroglyphes égyptiens. Aujourd'hui, dans sa maison natale, la ville de Figeac abrite le musée Champollion, entièrement consacré à l’histoire des écritures du monde.

Stéphanie Lebreton est régisseuse des collections et chargée du public au musée. Elle retrouve Sophie sur la place des écritures. Ici se trouve une reproduction de la pierre de Rosette, une stèle de granit noir découverte en 1799 à el-Rashid (Rosette) en Égypte, grâce à laquelle Champollion percera le mystère des hiéroglyphes.

A l’intérieur du musée, Stéphanie manipule des parchemins avec attention et délicatesse. Ce sont des lettres écrites de la main du savant. Elles sont datées de 1829 et adressées à Nestor L’Hôte, un des dessinateurs, membre de l’expédition avec laquelle Champollion à découvert l’Egypte. Ces dessins sont des traces précieuses de l’histoire, inscrites dans un véritable carnet de voyage d’époque.

Ô la belle vie ! "Vallée du Célé : l'histoire dans la pierre"

Emission présentée par Sophie Jovillard. Réalisé par Flo Laval.
Une coproduction France 3 Occitanie/Grand Angle Productions

A voir le dimanche 27 février 2022, à 12h55

Recevoir France 3 Occitanie

Sur la TNT : chaîne 3

Réception via l’ADSL d'Orange, SFR, Free, Bouygues Télécom, Numéricable et Darty

Votre installation vous permet de recevoir les 24 antennes régionales de France 3, en simultané, au choix selon vos envies.

Voici les canaux, qui différent en fonction de votre opérateur :

Orange SD : 317 et 314
SFR HD : 444 et 447
Free HD : 315 et 318
Bouygues Télécom Bbox : 483 et 486
Numéricable LaBox : 444 et 447
Darty Box : 305 et 310