Sans surprise, le Lot reste à gauche lors des élections départementales, la droite moins représentée

© Eric Marlot / France 3 Midi-Pyrénées
© Eric Marlot / France 3 Midi-Pyrénées

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour que le Lot reste à gauche. Il ne lui fallait que 6 cantons pour être majoritaire. La droite ne s'impose que dans deux cantons et emportent donc 4 sièges. Autant que précédemment mais la majorité compte 3 élus de plus avec le redécoupage.

Par Véronique Haudebourg

Il n'y avait guère de surprise dans ce second tour des départementales du Lot enraciné à gauche. La gauche avait déjà emporté 3 des 17 cantons au premier tour. Le président socialiste sortant Serge Rigal avait d'ailleurs été réélu samedi dernier. La gauche emporte au total 15 cantons.
 / © France 3
/ © France 3

La droite s'impose dans deux cantons dans les Portes du Couserans et à Cahors 1. 4 élus de droite, c'est autant que dans la précédente majorité mais ils pèseront moins lourd car avec le redécoupage des cantons, l'assemblée compte 3 élus de plus.
© France 3
© France 3

A Cahors 2, Geneviève Lagarde, pressentie pour succéder à la présidence à Serge Rigal, et son binôme Serge Nouailles devancent de 385 voix l'ancien député-maire de Cahors Michel Roumegoux et sa binôme Martine Fournier. Les socialistes étaient en ballotage favorable à l'issue du premier tour.
Genevière Lagarde depuis Cahors (46)

Dans la seule triangulaire de ce second tour, qui se jouait à Gramat, c'est le Parti socialiste qui s'impose avec 52.06% des voix. Le FN termine dernier avec 22.18% derrière les Divers droite qui les devancent de 134 voix.
 / © France 3
/ © France 3

La droite ne se maintenait que dans 4 cantons, le FN dans 5. Le Front National, en dehors de la triangulaire de Gramat a été à chaque fois très largement battu.

Retrouvez tous les résultats des élections départementales en Midi-Pyrénées





Sur le même sujet

Agression d'une enseignante à Agde : une parent d'élève gifle l'enseignante

Les + Lus