Coronavirus : Olivier Véran en déplacement en Lozère, département le moins touché par le virus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Camille Nowak

Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, s'est rendu en Lozère ce matin. Un département pris en exemple car c’est le moins touché par l'épidémie, avec un seul décès comptabilisé à ce jour. Un moyen pour lui de souligner que "l’épidémie n’est pas une fatalité".

Alors que la propagation du virus s'accélère partout en France, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, s'est rendu ce vendredi 21 août en Lozère, département le moins touché par le Covid-19. Avec un seul décès et une hospitalisation en cours, la Lozère a été prise en exemple par le ministre pour son respect des règles sanitaires.

"C'est important de le montrer à une période où on constate a contrario qu'à l'échelle du pays la circulation du virus tend à s'accélérer", a-t-il estimé. "C'est un virus à double détente puisque ce sont aujourd'hui les jeunes qui sont le plus touchés", a rappelé le ministre, lançant "un message d'alerte" à quelques jours des retours de vacances. 
 

Mesures ponctuelles d'isolement "pour sauver la vie" des plus âgés

Au programme de cette visite ministérielle notamment, un passage par l'hôpital de Florac afin de saluer le travail effectué par le personnel hospitalier. L'occasion également pour Olivier Véran de lever le doute concernant des possibles mesures de confinement généralisées dans les Ehpad.
 

Aujourd'hui il n'y a pas lieu de prendre des mesures de confinement généralisé à l'échelle du pays, que ce soit en Ehpad ou en-dehors.

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé

Il a malgré tout ajouté, "chez les personnes les plus fragiles, les dégâts peuvent être considérables et moi je préfère encore à choisir protéger les gens quitte à les isoler mais en les accompagnant toujours avec humanité, plutôt que de prendre le risque de les voir mourir par dizaines parfois dans des conditions très difficiles". 

Elan de solidarité en Lozère


Enfin, le ministre a également salué la solidarité qui s'est mise en place dans ce département et notamment au sein d'un atelier de confection de jeans qui s'est reconverti depuis le début de la crise du Covid-19 dans la fabrication de masques. Au total, cette entreprise familiale a confectionné 100 000 masques afin d'équiper gratuitement toute la population de la Lozère. 
 
Aujourd'hui plus que jamais, le ministre a rappelé l'importance des mesures barrières individuelles, nécessaires en plus du port du masque afin de casser la chaîne de contamination.