Lozère : l'eau déclarée impropre à la consommation à Marvejols suite à l'engorgement de la station de traitement

A Marvejols, en Lozère, l'eau du robinet est non potable depuis le jeudi 13 mai. De fortes précipitations ont engorgé la station de traitement de la commune. Dans l'urgence, des bouteilles ont été distribuées aux riverains. L'alerte sanitaire devrait être prolongée pour les prochains jours.

L'eau du robinet a été déclarée non potable dans l'ensemble de la commune de Marvejols.
L'eau du robinet a été déclarée non potable dans l'ensemble de la commune de Marvejols. © Maxppp / Jean-Pierre Amet

Depuis jeudi 13 mai, l'eau a été déclarée impropre à la consommation dans l'ensemble de la commune de Marvejols, en Lozère. 

L'eau apparaît jaunâtre et "présente une turbidité supérieure à la norme", a indiqué la municipalité sur sa page Facebook. Autrement dit, des particules en suspension y ont été détectées. Ce taux de turbidité doit être inférieur à 1 pour que l'eau soit potable. Selon les dernières analyses, il s'établissait entre 2 et 3.

Ce trouble est dû aux nombreuses précipitations de ces derniers jours. Le trop-plein du lac de Charpal, situé à une trentaine de kilomètres de la commune, s'est déversé dans la Colagne, cours d'eau qui traverse Marvejols. La station de traitement d'eau potable s'est donc trouvée engorgée. "Des feuilles, des débris et d'autres résidus ont obstrué les différents équipements de la station", explique Jérémy Pic, adjoint au maire de Marvejols, délégué aux infrastructures.

Les fortes intempéries ont lessivé les versants de la Colagne. L'eau est arrivée "noire" à la station de traitement, c'est-à-dire chargée de matière organique. Même filtrée, cette eau conserve un taux de turbidité trop élevé pour être consommée.

Jérémy Pic, adjoint au maire de Marvejols, délégué aux infrastructures

Par mesure de précaution, cette alerte concerne l'ensemble de la commune de Marvejols. Les villages environnants ne sont pas touchés. L'eau est impropre à la consommation alimentaire, mais convient à tout autre usage (cuisson avec ébullition, hygiène corporelle...). Six palettes de bouteilles d'eau potable ont été distribuées aux habitants jeudi après-midi.

Ce vendredi, les techniciens de la communauté de communes du Gévaudan sont mobilisés sur le terrain. Le taux de turbidité constaté ce vendredi est encore "trop mauvais" selon Jérémy Pic. L'arrêté de non-potabilité devrait donc être probablement prolongé.

"Le fait que cette situation survienne pendant un week-end de quatre jours prolonge le problème", explique Jérémy Pic. "Tous les foyers tirent de l'eau en même temps, ce qui remue les particules en suspension et maintient la turbidité à un taux élevé". 

Pour réduire la pollution de l'eau, les techniciens peuvent y ajouter du chlore ou des sels d'aluminium. Mais ces éléments non plus ne doivent pas excéder un certain taux.

Seule la patience, associée à des contrôles réguliers, permettra donc de rétablir une eau potable à Marvejols. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation santé météo pollution environnement inondations ruralité société