3 artisans lozériens entendus pour dégradations lors d'une action de la CAPEB

Lozère - action taggage des artisans de la CAPEB 48 - 2013 / © F3 LR
Lozère - action taggage des artisans de la CAPEB 48 - 2013 / © F3 LR

Colère des artisans du bâtiment en Lozère. Très remontés, en raison de l'augmentation de la TVA, ils ont organisé une action taggage des routes la semaine dernière. Mais les gendarmes de Florac les ont convoqués pour dégradations, ce qui ne va pas faire retomber la tension.

Par Fabrice Dubault


Comme un symbole, les artisans de la CAPEB 48 en remettent une couche, un nouveau tag sur une route de Lozère : «Attention, un jour ça va péter». Un slogan menaçant qui a fleuri ces derniers jours un peu partout, et qui a conduit plusieurs militants, dont le président de la CAPEB de Lozère, a être convoqués à la gendarmerie de Florac, en fin de semaine dernière.

"Attention, un jour ça va péter", un tag en forme d'avertissement des artisans alors que se profile en janvier prochain, une réforme de la TVA sur les travaux de rénovation. Une TVA qui pourrait passer de 7% en moyenne à 10%, dès le 1er janvier 2014.
Une hausse impossible à surmonter dans un secteur durement frappé par la crise et qui doit faire face à une nouvelle concurrence. De plus en plus d'entreprises françaises font appel à des agences d'intérim étrangères pour sous-traiter les chantiers.

Répression de l'action syndicale, hausse de la TVA et dumping social, trois sujets qui seront au cœur d'une semaine de mobilisation.

Les présidents des CAPEB de Lozère et de l'Aveyron vont entamer une grève de la faim, sur l'aire du Viaduc de Millau, à partir de lundi.

Une grande manifestation nationale est prévue jeudi 31 octobre.

DMCloud:119475
Lozère : les artisans de la CAPEB 48 en colère

 

Sur le même sujet

Les + Lus