Coronavirus : élus et habitants de la Lozère veulent accélérer le déconfinement grâce à des mesures déjà testées

La Lozère fait figure d'exception en France sur le front du Covid-19. C'est désormais le seul département qui ne compte aucun décès dû au Coronavirus. Les élus et la population souhaitent accélérer le déconfinement grâce à des mesures simples déjà mises en place ce week-end à Mende pour le marché.

Mende (Lozère) - le marché déjà prêt pour le déconfinement - 26 avril 2020.
Mende (Lozère) - le marché déjà prêt pour le déconfinement - 26 avril 2020. © F3 LR

Pour entrer dans le marché de Mende, il faut montrer patte blanche. Après s'être désinfecté les mains, chaque client s'engouffre dans un labyrinthe de barrières. Une cheminement nécessaire à la distanciation sociale.
Pour accéder à son étal favori, il faut patienter et suivre un sens de circulation sous l'oeil des policiers municipaux. Et malgré une quasi absence du virus en Lozère, 4 personnes hospitalisées et aucun décès, tout le monde semble accepter ces contraintes.
 

C'est rien ça, c'est pas comme dans les grandes villes, où vous attendez des heures dans des files d'attente.

Moi, je trouve ça plutôt normal, cela permet de garder une certaine distance. Ce n'est pas contraignant !

 


Civisme et respect des règles dans le département le moins peuplé de France


Autre décor, même constat. Sur le hauteurs de Mende, les gendarmes opèrent un contrôle des attestions de déplacement. Chaque jour, une centaine de militaires procède à ces vérifications. Et si quelques contraventions ont bien été dressées au début du confinement, aujourd'hui, les Lozériens réalisent presque un sans faute.
 

Colonel Philippe Trinckquel, groupement de gendarmerie 48 : "Depuis le début, le nombre de contravention baisse de semaines en semaines, on fait 1 à 5 PV par jour, sur toute la Lozère.

 
Mende - un contrôle de gendarmerie pour les attestations de déplacements - avril 2020.
Mende - un contrôle de gendarmerie pour les attestations de déplacements - avril 2020. © F3 LR

Les Lozériens seraient donc des champions du confinement… possible ! Mais leur botte secrète contre le Covid-19 se trouve peut-être ailleurs.
Le département est le moins peuplé de France et les virus y circulent beaucoup moins qu'ailleurs.
 

Sophie Pantel, présidente du conseil Départemental de la Lozère : "il faut rester prudent. Mais si nous avons eu peu de malades, c'est que nous avons été confinés avant l'arrivée du virus chez nous. La faible densité de la population aide aussi, tout comme notre habitat éclaté sur tout le territoire.

 
Avec 4 personnes hospitalisées et aucun décès, la Lozère fait donc figure d'exception en France.
   

Un déconfinement accéléré... pour le tourisme et les restaurants ?


Dans ces conditions, certains élus rêvent d'un déconfinement accéléré pour relancer l'économie locale. Et notamment avec une ouverture anticipée des restaurants.
 

Laurent Suau, maire de Mende : "je souhaite que les territoires de Mende et de la Lozère soient expérimentaux pour la réouverture des restaurants par exemple. Je ne comprends pas que l'on rouvre les écoles en disant, il n'y a pas de soucis, et pas les restaurants avec des règles plus strictes.


La Lozère mais aussi l'Ariège et le Gers plaident pour un déconfinement territorialisé, du fait de leurs particularités…
Le Premier Ministre devrait trancher ce mardi dans son discours sur le déconfinement à l'Assemblée nationale.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société coronavirus : conseils pratiques agriculture économie politique ruralité démographie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter