En Lozère, la colère monte face à la hausse des prix du carburant

En Lozère, département rural, la hausse des prix du carburant se fait particulièrement sentir. La voiture étant irremplaçable pour une majorité des habitants du département. 
© MaxPPP
Face à la hausse des prix du carburant, les milieux ruraux sont plus touchés que les centre urbains bénéficiants des transports en commun. La voiture est essentielle pour chaque moment du quotidien que ce soit pour aller au travail ou faire ses courses. 

Caroline Bénard, habite à Aumont-Aubrac en Lozère. Chaque jour, elle parcourt 80 kilomètres pour rejoindre son travail ​​​​​​à Mende. Elle fait trois le plein de carburant par mois. Pour limiter les coûts, elle a décidé de faire du covoiturage avec des collègues. 
 
Les Lozériens fortement touchés par la hausse des prix du carburant

Hérvé Boudon est agriculteur à Saint-Chély-d’Apcher. Pas un jour ne passe sans qu'il utilise son outil de travail principal : le tracteur. 

Je me suis installé en juin 2016. À l'époque, le prix de gasoil non routier était de 550 € hors taxes les 1 000 litres. Aujourd'hui, c'est 850 € soit 54 % de hausse sur deux ans.

Une hausse qui représente pour lui 1 500 € par an de manque à gagner. 

En Lozère, un rassemblement appelle au blocage de toutes les routes du département dès 8 heures le 17 novembre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix du carburant consommation économie transports agriculture