Lozère : grâce à une mobilisation populaire, le moulin de la Borie a retrouvé ses ailes

© FR3 Occitanie / Yannick Le Teurnier
© FR3 Occitanie / Yannick Le Teurnier

A Hures-la-Parade en Lozère, le moulin de la Borie a été restauré grâce à la mobilisation de la population. Aujourd’hui la Méjeanette, la farine qu’il produit, a trouvé sa place dans l’économie locale.

Par RD

Il fonctionne à nouveau, après être resté à l’arrêt pendant un siècle et demi. A Hures-la-Parade sur le causse Méjean en Lozère, le moulin de la Borie a été remis sur pieds, grâce à la mobilisation de la population.

A l’origine de cette belle histoire, un homme, Michel Pratlong :

“Quand j’étais enfant, autour de l’âge de 10-12 ans j’ai eu l’occasion de me promener du côté du moulin et j’ai vu cette ruine qui m’a beaucoup intrigué (...) et je m’étais promis d’ailleurs que quand j’aurais le temps j’essaierai de restaurer ce moulin à vent et donc en 2010 lorsque j’ai été à la retraite, j’ai relancé cette idée.”


Un reportage d'Ophélie Le Piver et Yannick Le Teurnier :
Lozère : grâce à une mobilisation populaire, le moulin de la Borie a retrouvé ses ailes
Avec : Thierry Coulon, meunier du moulin de la Borie ; Michel Pratlong, président de “La toile du Réjean” ; Alain Julier, boulanger de Florac - France 3 Occitanie - Reportage : Ophélie Le Piver et Yannick Le Teurnier


Une farine locale, la Méjeanette


L’idée a séduit. Car ce n’est pas seulement la restauration d’un moulin qui était en jeu, mais aussi la renaissance d’une filière farine locale.

Aujourd’hui, la Méjeanette a trouvé sa place dans l’économie locale.

Et Thierry Coulon, meunier depuis une trentaine d’années à Chartres, ne regrette pas son installation en Lozère :

"Tous les jours, moi quand je sors je me dis : je suis là quoi, c’est extraordinaire !"


Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus