• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lozère : manifestation des agents des impôts pour protester contre les menaces de fermetures de centres d'accueil

Dans le cadre d’une journée d’action nationale. A Saint-Chély d’Apcher en Lozère, les fonctionnaires des impôts étaient mobilisés contre les menaces de fermetures des centres du département pour un regroupement à Mende. Un projet de réorganisation du territoire qui permettrait le non-remplacement d’une trentaine de départs à la retraite. / © Y. Le Teurnier F3LR
Dans le cadre d’une journée d’action nationale. A Saint-Chély d’Apcher en Lozère, les fonctionnaires des impôts étaient mobilisés contre les menaces de fermetures des centres du département pour un regroupement à Mende. Un projet de réorganisation du territoire qui permettrait le non-remplacement d’une trentaine de départs à la retraite. / © Y. Le Teurnier F3LR

Les agents des impôts ont manifesté dans plusieurs villes de Lozère. Ils protestent contre les menaces de fermetures des centres du département pour un regroupement à Mende.  Un projet qui aurait pour conséquences, le non remplacement d’une trentaine de départs à la retraite.

Par Josette Sanna

En Lozère, les portes des bureaux des impôts sont closes, et les agents des finances publiques dans la rue.

Ils sont une trentaine venus de le département,  mobilisés contre le projet de leur ministère : "bâtir un nouveau réseau".

Conséquence en Lozère: les centres de Saint-Chély, de Langogne et Marvejols et de Florac sont menacés. 
Tous les services d'impôts des particuliers et des entreprises seraient transférés à Mende d'ici 2022, les démarches pouvant s'effectuer en ligne.
 

"Une personne qui vient nous voir, à l'accueil, au guichet parce qu'elle a un problème d'impôt, elle ne peut pas payer. Ca va être beaucoup plus facile de lui donner des délais de paiement parce qu'on la voit en face de nous", précise Jean-Paul Belot, contrôleur des impôts à Marvejols.

Problèmes de connection internet

"On a quand-même un problème en particulier en Lozère sur internet, c'est que la fibre est en marche, mais elle n'est pas encore entièrement déployée.

Et on ne peut pas dire non plus que, il y aura certainement un peu de retard et que les foyers ne seront pas fibrés tout de suite comme prévu", ajoute Désiré Ropers, Secrétaire départemental Solidaires Finances Publiques Lozère.

A Saint-Chély d'Apcher, c'est toute la commune qui est vent-debout contre cette fermeture. 

"Quelle honte, mais c'est une honte, je le dis moi !"

La ville de Mende est à 43 km, seuls deux bus la desservent chaque jour.
 

"Et comment ils feront leur déclaration les pépés, les mémés ? 80 ou 90 ans ? Qu'on m'explique !

Même moi je ne suis pas capable de le faire"


"Bah oui c'est compliqué, moi je ne conduis pas.. Y a que le mari et le mari il commence à prendre de l'âge aussi, on a du mal, hein !"

Le rural dépouillé de ses services publics

"Saint-Chély déjà s'est fait dépouiller. Y avait la DDE à l'époque elle est partie, y avait EDF ils sont partis. Maintenant ce serait la DDFiP, non on a besoin de services publis dans le nord Lozère, Saint-Chély en étant le pôle", déplore Pierre Lafont, maire de Saint-Chély d’Apcher.

Un agent sur quatre en grève

Le maire de la commune a reçu les manifestants en fin de matinée. 

Près d'un quart des agents des finances publiques étaient en grève aujourd'hui en Lozère.

 

Sur le même sujet

Perpignan : des casseurs attaquent une permanence parlementaire après le rassemblement des gilets jaunes

Les + Lus