Lozère : Patricio, le jeune Guinéen hébergé à Marvejols, a été régularisé

Publié le
Écrit par Joane Mériot

La situation de Patricio, un Guinéen de 26 ans résidant en Lozère, vient d’être régularisée. Son histoire avait fait la une des médias à Noël dernier. L'homme s’apprêtait à passer son bac, mais il était sous la menace d’une expulsion et donc incertain de son avenir en Lozère.
 

Aujourd'hui, tout est plus clair dans l'esprit de Patricio Nchama Mendu. Les trois prochaines années, il compte les passer en Lozère, à Mende : 
 

J'ai eu mon BAC et j'ai été accepté en BTS négociation digitale, relation client et après je veux faire une licence dans la continuité. 

Patricio Nchama Mendu

Si cela est désormais possible c'est parce que vendredi dernier, le jeune Guinéen a reçu un message mentionnant la régularisation de sa situation. C'est un grand soulagement pour moi confie Patricio, je sais que les formations ici en France sont meilleures qu'en Afrique. 

L'incertitude


Il y a encore quelques mois, le jeune Guinéen était dans l'incertitude. En décembre dernier, sa demande de renouvellement de carte de séjour avait été refusée. Les habitants de Marvejols, là où réside le jeune Guinéen, s'étaient alors mobilisés. 300 personnes se rassemblaient dans les rues de la ville pour lui témoigner leur soutien. Ce qu’ils voulaient, une régularisation pour le jeune Guinéen, installé et investi dans la vie locale de Marvejols.
 

A ce moment-là, Patricio Nchama Mendu étudiait au lycée Saint-Joseph de Marvejols, mais Patricio Nchama Mendu était aussi très investi dans la vie locale lozérienne. Entraîneur de l’équipe de football de Marvejols, il était également bénévole au sein de l’association Emmaüs.

La lozère, terre d'accueil 


L’histoire de Patricio Nchama Mendu est loin d’être banale. Issu d’une fratrie de 9 enfants, cet ancien footballeur professionnel est allé en Espagne pour se faire opérer, suite à une blessure. C’était en 2016, Patricio avait alors 22 ans. Il n’est jamais reparti, faute d’avenir en Guinée.
 

Quand j'ai vu ma carrière de foot s'envoler, je me suis dit qu'il fallait que j'ai un bon bagage au niveau de mes études, c'est pour ça que je suis venu en France. J'ai une cousine en Lozère, c'est elle qui m'a dit de venir, et elle m'a mis en relation avec tout le monde. 

Patricio Nchama Mendu

En Lozère, il a d’abord trouvé refuge auprès de plusieurs prêtres du village de Marvejols. Puis, il rencontre Régine et Dominique. Aujourd'hui il vit chez eux. C'est eux qui avaient formulé le recours suite à la décision du Préfet de Lozère de ne pas renouveler son titre de séjour.