• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une nouvelle attaque de loup suspectée à Pelouse, près de Mende en Lozère

Une des brebis attaquées et mordues au cou par un loup jeudi soir, à Pelouse en Lozère. L'éleveur affirme être tombé nez à nez avec le prédateur. / © Y.Leteurnier/FTV
Une des brebis attaquées et mordues au cou par un loup jeudi soir, à Pelouse en Lozère. L'éleveur affirme être tombé nez à nez avec le prédateur. / © Y.Leteurnier/FTV

En Lozère, le loup est soupçonné d'avoir encore frappé dans la soirée du 5 septembre. Plusieurs brebis ont été blessées à Pelouse, au nord-est de Mende. Un secteur où deux prédateurs ont été photographiés au printemps.
 

Par Isabelle Bris

C'est un loup seul qui aurait attaqué un troupeau de brebis, à Pelouse, petite commune située en amont de Mende, en Lozère.

L'éleveur affirme être tombé nez à nez avec le prédateur qui s'en est pris à ses brebis.
 

Devant moi, je vois passer le loup en furie !


C'est en allant voir ses bêtes, comme chaque soir vers 20 h 30, que cet éleveur a fait cette impressionnante rencontre.

"Je rentre dans le parc et devant moi je vois passer le loup mais en furie ! Il est passé tellement vite, je l'ai surpris... Il a sauté la clôture; je n'ai pas essayé de courir après, je suis vite allé voir mes brebis parce que je me suis dit, "oulà, y a un truc anormal" raconte Jean-David Julien, agriculteur et éleveur en Lozère.

 


Bilan de l'attaque : au moins trois brebis blessées, toutes mordues au cou. L'une d'elle risque l'euthanasie. 

Pourtant cette attaque ne sera pas forcement reconnue et l'éleveur pourrait bien ne pas être indemnisé.
 
Photos à l'appui, la coordination rurale dénonce l'installation de meutes de loups en Lozère.
Ses preuves: des clichés provenant d'un piège photo pour sangliers, prises dans le secteur où l'attaque a eu lieu.
 

Deux loups, ensemble, ont été photographiés les 11 et 12 juin 2019, dates qui figurent sur les photos, sur le secteur de Pelouse ! affirme Alain Pouget, administrateur de la Coordination rurale 48


"Je pense que la préfecture aura le plus grand mal cette fois ci à encore nous dénier la responsabilité qui est la leur au niveau au moins de la reconnaissance non seulement bien évidemment de la présence de meutes et de la reproduction" estime le représentant syndical.

 
Les 11 et 12 juin 2019 derniers, dans le secteur de Pelouse en Lozère, deux loups ont été pris par des pièges-photos à sangliers. La coordination rurale dénonce l'installation de meutes de loups dans le département. / © FTV
Les 11 et 12 juin 2019 derniers, dans le secteur de Pelouse en Lozère, deux loups ont été pris par des pièges-photos à sangliers. La coordination rurale dénonce l'installation de meutes de loups dans le département. / © FTV

 

Analyses ADN systématiques réclamées

Des analyses ADN prélevées sur les bêtes ont été envoyées à un laboratoire, elles doivent déterminer s'il s'agit bien d'une attaque de loup.

Pour identifier et comptabiliser la population des loups en Lozère, les principaux syndicats agricoles  du département réclament que prélèvements et analyses ADN deviennent systématiques en cas d'attaque.

Demande restée sans réponse pour le moment. 
 

Sur le même sujet

Perpignan : la mère d'une jeune femme victime d'un féminicide témoigne de sa douleur

Les + Lus