Les maires volontaires pour accueillir des régugiés, invités par le ministre de l'intérieur

Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur - archives / © ALAIN JOCARD / AFP
Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur - archives / © ALAIN JOCARD / AFP

Selon lejdd.fr, Bernard Cazeneuve a décidé samedi matin d’adresser à l’ensemble des maires de France une lettre pour les inviter à se rendre le 12 septembre à Paris. Seuls sont concernés les maires volontaires. Des Gardois principalement, pour le Languedoc-Roussillon.

Par Isabelle Bris

Dans sa lettre, Bernard Cazeneuve prend acte du fait que "plusieurs dizaines" d’entre eux ont déjà exprimé la volonté d’accueillir "dans leur ville" des demandeurs d’asile "qui fuient au péril de leur vie la barbarie, les conversions forcées, les exactions, la guerre". Et le ministre - citant les rescapés du génocide arménien, les résistants antifascistes, les républicains espagnols ou encore les dissidents des régimes totalitaires - souligne que cette démarche d’accueil, dont il compte qu’elle va s’amplifier, "s’inscrit dans la tradition française".

Bernard Cazeneuve rappelle que la France a adopté une loi (promulgée le 29 juillet dernier) qui a pour objet de ramener le délai moyen d’examen d’une demande d’asile de 24 mois à 9 mois. Et aussi de mieux répartir les demandeurs d’asile "sur l’ensemble du territoire de a République".

L’enjeu immédiat, souligne-t-il, c’est l’accueil des réfugiés (avec l’annonce en juin de la création de 11.000 places supplémentaires) pour offrir à chacun un accueil digne. Il convient donc que tout cela se fasse avec "organisation" et "méthode". Ma préoccupation est d’abord "opérationnelle", dit le ministre de l’Intérieur au JDD. En affichant sa volonté d’efficacité. Pour qu’au-delà des bons sentiments, la France se montre, avec ceux qui se porteront volontaires, à la hauteur de l’événement.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus